Comment isoler un plafond sous pente (sous rampants) en 5 étapes ?

Afficher la table des matières Masquer la table des matières
Rate this post

Qu’est-ce qu’un rampant ?

Les rampants sont des éléments qui ont une pente. Les rampants de toiture sont les zones du toit qui sont inclinées. Il est également possible de parler de pentes pour les plafonds lorsqu’ils sont sur la même pente du toit.

Le principe de l’isolation sous pente.

L’isolation sous rampant est une méthode d’isolation par l’intérieur des toits qui sont aménageables. Elle consiste à poser de l’isolant en rouleaux ou en panneaux (et non en vrac) directement sur l’intérieur de la toiture et sous les pentes. L’isolant est ensuite recouvert d’une feuille de bardage en bois ou en plaques de plâtre qui est peinte selon les goûts et les préférences pour donner une finition plus attrayante.

À lire Ce produit transforme radicalement votre façade : mythe ou réalité ?

Il s’agit d’une bonne option car elle est simple et abordable, mais son exécution n’est pas toujours réalisable. Pour permettre l’aménagement des combles, la hauteur sous plafond doit être égale à 1,80 mètre et la pente du toit est supérieure à 35%, ce qui inclut l’isolation.

Ainsi, si les calculs préliminaires montrent que ces conditions sont remplies après la pose de l’isolation, la procédure peut être suivie. Si ce n’est pas le cas, il est préférable de poser par l’extérieur une isolation des combles encore plus complexe et coûteuse.

Les avantages du plafond sous rampants

Si les plafonds sous pente (sous les toits) font fureur, peu de gens savent comment les isoler correctement. Avec l’augmentation des prix de l’énergie, il est indispensable de trouver un moyen d’empêcher l’air chaud de s’échapper. Essentiellement, plus votre propriété est capable de retenir la chaleur, plus vos factures seront avantageuses et plus votre maison durera longtemps. Voici quelques conseils sur la façon d’isoler un plafond sous pente. Vous pouvez également faire appel à l’artisan local recommandé par vos voisins. Jetez un coup d’œil à notre guide des coûts des plafonds sous pentes pour découvrir combien un tel projet vous coûtera.

À lire Évitez les pièges : 8 astuces clés pour se blinder contre les fraudes en rénovation !

Plutôt que des toits en pente, des coins carrés ou des plafonds plats, la conception moderne des propriétés voit une augmentation du nombre de propriétaires optant pour des structures plus détaillées. Les plafonds sous pente sont de plus en plus utilisés dans les plans résidentiels et les rénovations contemporaines. Cette caractéristique permet aux propriétaires de bénéficier d’une lumière naturelle supplémentaire et d’une sensation d’espace grâce à l’augmentation du volume de la pièce.

Mais si les plafonds sous rampants font fureur, peu de gens savent comment les isoler correctement. Avec la hausse des prix de l’énergie, il est indispensable de trouver un moyen d’empêcher l’air chaud de s’échapper. Essentiellement, plus votre propriété est capable de retenir la chaleur, plus vos factures seront avantageuses et plus votre maison durera longtemps.

Voici quelques conseils sur la façon d’isoler un plafond sous pente. Vous pouvez également faire appel à l’artisan local recommandé par vos voisins. Jetez un coup d’œil à notre guide des coûts du plafond voûté pour découvrir combien un tel projet vous coûtera.

À lire Votre maison perd de la valeur ? L’erreur d’audit technique à éviter absolument !

Isolation d’un plafond voûté

Votre spécialiste de l’isolation des plafonds utilisera généralement du ruban adhésif et du calfeutrage pour réduire la quantité d’air qui passe par le plafond, évitant ainsi tout dommage permanent.

Traditionnellement, l’isolation consistait à installer des couvertures ou des lattes de fibre de verre entre les chevrons parallèles du grenier afin que davantage d’air puisse circuler sous le toit incliné.

L’isolation en nattes réduit le flux d’air sous votre propriété, et l’important espace d’air dans les combles permet une ventilation suffisante pour éviter toute humidité.

À lire Prêt immobilier : comment choisir la meilleure banque ?

Conseil : Comme les déperditions de chaleur sont plus importantes dans les combles, veillez à ce que vos mousses isolantes soient plus fines dans les murs et plus épaisses dans les combles – plus l’isolation des combles est épaisse, plus le pouvoir isolant est élevé.

Comment isoler un plafond sous pente : quelle option choisir ?

L’isolation des plafonds sous pente comporte un peu plus de risques que celle des plafonds plats. L’écart plus étroit entre les plafonds voûtés et les toits en pente signifie que le vide ne permet pas d’accueillir des matelas plus denses, comme peut le faire un grenier traditionnel.

Toutefois, pour remédier à ce problème, vous pouvez utiliser des matelas plus chers, plus étroits et dotés d’un facteur d’isolation amélioré, spécialement conçus pour les plafonds sous pente, comme la cellulose soufflée. Vous pouvez également opter pour un matériau plus contemporain, la mousse en spray, conçu pour les zones difficiles d’accès.

À lire Isolation thermique : il y aurait pire que l’amiante !

Les matelas en fibre de verre sont plus avantageux car ils ont une longue histoire et ne sont pas chers à l’achat.

Cela dit, si vous recherchez un type d’isolation à long terme, envisagez de regarder ailleurs – au fil des ans, l’isolation en fibre de verre peut être beaucoup moins efficace, car les fibres se détachent et, par conséquent, affectent son efficacité globale.

La ouate de cellulose

Comme ce matériau est plus épais que les matelas, il est un peu plus efficace pour l’isolation et, une fois soufflé en quantité suffisamment compacte, il est plus efficace pour restreindre le flux d’air autour de lui.

Si votre spécialiste des plafonds choisit la cellulose pour isoler votre plafond sous pente, il devra s’assurer que la garniture résiste au tassement. En effet, la cellulose souhaite naturellement se gonfler à son épaisseur naturelle.

Découvre ici : quelle épaisseur de ouate de cellulose utiliser ?

Étant donné que l’air peut toujours passer à travers elle, plusieurs exigences de construction demandent qu’il y ait une ventilation entre le toit et l’isolation. Dans ce cas, ou lorsqu’elle a été mal posée, la capacité de la cellulose à empêcher l’air de s’échapper n’est pas supérieure à celle de la fibre de verre.

Isolation en bardeaux

De nombreux plafonds sous rampants nécessitent des matelas sur mesure, plus coûteux, pour une isolation optimale. Néanmoins, les matelas laissent passer une grande quantité d’air s’ils ont bougé, se sont tassés avec le temps ou n’ont pas été parfaitement installés.

Les toits de conception plus élaborée sont plus difficiles à isoler, car ils comportent plus d’éléments par lesquels l’air peut s’échapper. Les appareils et les câbles électriques qui vont du sommet du toit jusqu’au mur constituent des complications supplémentaires lors de l’utilisation de matelas pour isoler les plafonds sous pente .

Mousse en spray

Ce matériau se compose de plusieurs composites, qui sont fusionnés, et mis en place à l’aide d’une pression d’eau via un bâton applicateur sur un lieu de travail spécialisé.

Une fois la mousse pulvérisée appliquée sur le plafond, le plancher ou le mur, elle se gonfle pour atteindre une épaisseur d’environ trois pouces par rapport à sa densité naturelle, fermant ainsi complètement l’espace.

De plus, ce produit offre une meilleure isolation que la cellulose ou la fibre de verre. Grâce à ses excellentes qualités d’étanchéité et d’imperméabilisation, vous économiserez probablement beaucoup d’argent sur vos factures d’électricité.

Un spécialiste des plafonds injectera le produit dans les plafonds ou les murs des bâtiments actuels ou appliquera la mousse projetée pendant la construction. Pour faire installer de la mousse projetée, choisissez une personne de métier expérimentée afin de vous assurer que le projet est réalisé correctement.

Trouvez les meilleurs spécialistes locaux de l’isolation des plafonds près de chez vous grâce à notre recherche en ligne rapide et facile.

Recevez 5 devis ICI

 


Isolation d’un plafond sous rampants en 5 étapes

Si vos combles ont beaucoup d’espace, la façon la plus simple d’isoler des plafonds sous pente est d’utiliser des nattes sur les chevrons. En général, votre expert local en isolation des combles laissera un espace de deux pouces entre le revêtement du toit et l’isolation, ce qui permettra une ventilation efficace.

Étape 1 : La prise de côtes

Utilisez un ètrepour déterminer la distance entre les chevrons. Ensuite, multipliez le nombre d’espaces à remplir par la longueur des chevrons – cela déterminera la quantité d’isolant dont vous aurez besoin.

Conseil : Lorsque vous achetez un isolant à poser entre les chevrons, vérifiez la valeur R par rapport aux taux suggérés par le gouvernement.

Étape 2 : Mettez l’isolant en place

Déroulez l’isolant et mesurez la première section. Pour les distances particulièrement longues, coupez deux sections pour qu’elles s’emboîtent confortablement. Cela facilitera le processus d’installation.

Appuyez délicatement sur la ou les sections pour les mettre en place, mais ne les enfoncez pas. Si l’isolant est tassé, sa valeur R s’en trouve réduite.

Étape 3 : Placez les pièces entre les chevrons

Placez la section découpée entre les chevrons en plaçant le pare-vapeur (feuille) vers le bas, sauf si les règles de construction en disposent autrement. Agrafez les bords de l’isolant à la base des chevrons, en veillant à ce que l’isolant soit bien ajusté.

Étape 4 : Isolation autour des appareils d’éclairage

Coupez l’isolant autour des prises électriques et des interrupteurs et utilisez le reste de l’isolant pour le pousser dans les espaces.

Conseil : De nombreux plafonds cathédrales ont besoin d’être isolés autour des appareils d’éclairage encastrés, comme les lampes à incandescence. Travailler avec de l’isolant autour des luminaires est dangereux, avec un risque d’incendie. Il est donc essentiel de faire des recherches et de suivre les mesures de sécurité nécessaires. Vérifiez également la réglementation en matière d’incendie et de construction dans votre région.

Étape 5 : Remplissez tous les espaces dans l’isolation

Utilisez des supports en fil de fer spécialement conçus pour sécuriser les espaces vides de l’isolation, afin qu’ils se fixent verticalement aux chevrons.

Comme vous travaillez avec de la fibre de verre, vous devez porter les équipements de sécurité appropriés, comme un pantalon et des manches longues, des lunettes de protection, des gants et un masque pour le nez et la bouche.

Conseil : lorsque vous posez l’isolation d’un plafond sous pente, portez un casque pour éviter toute blessure sur les clous exposés, les solives de plafond et autres dangers.

Nos réponses à vos questions

Coût moyen au m2 d’une isolation sous-rampant.

Le prix d’une isolation sous-rampant varie en fonction du type d’isolant utilisé et de l’accès au lieu de travail. En gros, une isolation ordinaire coûtera moins cher qu’une isolation haute performance, et une isolation synthétique sera moins chère qu’une isolation naturelle.

En termes de contraintes au chantier Plus la conception de la toiture est compliquée, plus l’isolation est difficile, et plus les honoraires du professionnel seront élevés.

Pose et fournitures comprises, le prix d’une isolation sous-rampant oscille entre 20 et 60 euros par 1 m2 pour des isolants de 100 millimètres d’épaisseur comme le montre le récapitulatif suivant. Il ne couvre pas les frais de finition de la pose de la plaque de plâtre. Il faut compter en moyenne 30 euros par mètre carré, y compris la pose de la plaque de plâtre.

Type d’isolant Prix au m2 (pose comprise)
Laine de roche 20 à 48 euros / m2
Laine de verre 21 à 43 euros / m2
Laine de chanvre 30 à 55 euros / m2
Laine animale 35 à 60 euros / m2
Fibres de lin 30 à 55 euros / m2
Fibres de bois 30 à 55 euros / m2
Ouate de cellulose 30 à 55 euros / m2
Polystyrène expansé 30 à 55 euros / m2

Coût d’une isolation sous toiture Coût d’une isolation sous toiture : le coût de la pose.

Les travaux d’isolation des combles sont compliqués. Il est indispensable de confier les travaux à des professionnels compétents et expérimentés pour s’assurer d’une isolation durable et fiable. C’est une condition indispensable et suffisante pour prétendre à des aides telles que le Crédit d’impôt, l’Eco PTZ, les subventions de l’ANAH et la Prime énergie, la TVA réduite à 5,5 %, etc…

Les étapes de la pose d’une isolation sous rampant peuvent être décrites comme suit :

  • fixation des suspentes qui se trouvent sur les chevrons Ce sont les suspentes qui assurent une répartition homogène de l’isolant. poids de l’isolant Leur charge d’exploitation doit donc être conforme à cette exigence.
  • Pose de l’isolant : découpe et pose de la première couche d’isolant entre les chevrons. et fixation de la couche suivante dans les suspentes.
  • La membrane qui imperméabilise est fixée à l’isolant par un adhésif. Ensuite, on scelle (immobilise) l’ensemble.
  • La fourrure est l’armature métallique sur laquelle sera fixé le bardage en bois ou les plaques de plâtre.

Le prix de la pose d’une isolation de sous-rampes est estimé entre 15 et 35 euros par mètre carré, sans compter le coût d’achat de l’isolant.

Comment isoler un plafond sous pente avec des poutres apparentes ?

Pour isoler un plafond sous pente avec des poutres apparentes, vous pouvez utiliser soit de la mousse isolante projetée, soit des feuilles isolantes moussantes.

Si vous ne voulez pas vous occuper vous-même de l’isolation d’un plafond sous pente avec poutres apparentes, faites appel à un spécialiste local de l’isolation pour le faire. Utilisez notre recherche en ligne sans effort pour trouver les meilleurs artisans de votre région. Ou bien utilisez notre fonction de demande de devis et laissez-nous le soin d’obtenir plusieurs devis pour les travaux auprès d’experts locaux en isolation qui sont recommandés par vos voisins.

Pourquoi devrais-je isoler un plafond sous pente ?

Que votre plafond soit fini avec des planches, des plaques de plâtre ou un autre type de revêtement, il est délicat d’éradiquer toutes les voies d’air que vous avez payé pour chauffer afin qu’elles ne s’échappent pas dans la zone située entre le toit et le plafond.

Les lampes, les boîtes électriques et les joints entre les pièces de finition du plafond présentent des fissures par lesquelles l’air circule. Lorsque l’air chaud s’élève et touche le toit plus froid, il se refroidit rapidement et la vapeur d’eau se condense. Si vous ne traitez pas ce problème, il entraînera des problèmes d’humidité à long terme, comme la moisissure.

La perte de chaleur, ainsi que la pourriture et la moisissure causées par l’humidité, doivent être évitées, car elles peuvent rapidement affecter la fiabilité physique de votre propriété et entraîner un problème indiscutablement difficile à résoudre.