Comment gérer vos déchets de chantier lors de la rénovation de votre maison ?

Afficher la table des matières Masquer la table des matières
Rate this post

Rénover une maison peut impliquer des travaux de démolitions plus ou moins importants, voire des terrassements ou même des forages. Cela engendre forcément des déchets de chantier qu’il convient de gérer correctement conformément à la réglementation sur la gestion et le traitement de ces types de déchets. Donc oui, vous ne pouvez pas enfouir ou incinérer sur votre chantier, c’est formellement interdit par la loi.

En plus de louer des pelleteuses, des camions-bennes ou d’autres engins, vous devrez ainsi penser à comment trier, stocker, évacuer ou traiter vos déchets de chantier en cours de route. Cette responsabilité incombe au propriétaire du chantier ou bien à l’entreprise BTP qui a commandité le chantier et qui en fera normalement mention dans la section « déchet » de son devis travaux. Comment gérer vos déchets de chantier quand vous rénovez votre maison ?

Quels sont les déchets de chantier ?

On attribue au secteur du BTP les 3/4 des déchets produits en France. Ce constat a mené à la mise en place de la gestion des déchets de chantier en vue de réduire leurs impacts environnementaux. Elle oblige à trier les déchets et les recycler s’ils présentent l’un des 14 logos de recyclage apposés sur les produits/emballages.

À lire Évitez les pièges : 8 astuces clés pour se blinder contre les fraudes en rénovation !

On distingue 3 catégories de déchets de chantier : les inertes, les non dangereux non inertes et les dangereux.

  • Déchets inertes non dangereux

Ils désignent les déchets minéraux qui ne se décomposent et ne se biodégradent pas. Ce sont les plus répandus (72 % des déchets du BTP). Exemple : terre, céramique, verre, pierres naturelles, béton, tuiles, briques, gravats, etc.

  • Déchets non inertes non dangereux

Ils désignent les déchets non inertes et sans danger, car ils ne sont pas corrosifs ni explosifs. Représentant 28 % des déchets de l’activité du BTP, ils sont classés parmi les déchets industriels banals ou DIB. Exemple : plastique, bois, isolants, plâtres, métaux, bois, etc.

  • Déchets dangereux

Ils désignent les déchets renfermant des substances toxiques. Ils sont plus rares (2 % des déchets du BTP). On entend ici les produits tels que le goudron, les piles, amiante, plomb, peintures, vernis, huiles, bouteilles de gaz, hydrocarbures, appareils avec PCB ou gaz fluorés, etc.

À lire Votre maison perd de la valeur ? L’erreur d’audit technique à éviter absolument !

Comment recycler les déchets ? 

Le principe est de séparer chaque type de déchets en prenant soin d’isoler les déchets dangereux. Si vous traitez avec une grosse entreprise de construction, elle peut faire enlever et faire traiter par un prestataire externe. Une PME aura tendance à s’en occuper elle-même.

Sinon, pour éliminer les déchets, il vous faudra utiliser les bons contenants et louer des bennes adaptées. Vous avez les sacs à gravats à capacité plus ou moins importante selon le volume de gravats et l’accessibilité du chantier et les bacs à déchets dangereux. Pour ce qui est de l’enlèvement, sont disponibles à la location des bennes à gravats, des bennes à déchets inertes, des bennes à DIB, des bennes pour déchets vers, objets encombrants ou déchets recyclables.

Types de déchets Stockage/Elimination Valorisation/Recyclage
 

Déchets inertes

 

À lire Prêt immobilier : comment choisir la meilleure banque ?

Installations de recyclage des déchets inertes ou ISDI

 

Réutilisation possible de la terre, des pierres naturelles, du béton, du verre…

 

Déchets non dangereux non inertes

 

Installations de stockage des déchets non dangereux ou ISDND

 

À lire Isolation thermique : il y aurait pire que l’amiante !

Valorisation de matière avec recyclage du plastique, bois, emballages, etc.

Valorisation énergétique avec transformation de déchets en source d’énergie (ex : chauffage bois)

 

 

Déchets dangereux

 

À lire Coefficient thermique : quels sont les trois à connaître ?

Installations de stockage des déchets dangereux ou ISDD

 

 

Seulement dans certains cas