Bâtiment Les différentes aides de l’État autour de l’énergie

Avez-vous prévu de réaliser des travaux de rénovation énergétique dans votre logement ? Sachez que l’État met à votre disposition plusieurs dispositifs d’aide qui peuvent alléger vos travaux. Mais quelles sont les différentes aides de l’État autour de l’énergie ? Pour répondre à cette question, dans cet article, nous allons parler des aides pour la rénovation, des aides face à l’augmentation du prix des énergies ainsi que des aides pour le chauffage.

Les aides pour la rénovation

Il existe plusieurs aides pour la rénovation. Découvrez qui sont-ils.

            MaprimeRénov’

Maprime Rénov’ a été lancée en janvier 2020. Il remplace les aides de l’Agence nationale de l’habitat ou Anah et le crédit d’impôt transition énergétique.

Maprime Rénov’ fait partie des aides logements dédiées à tous les ménages, aux propriétaires bailleurs et aux copropriétaires. Le montant de la prime sera calculé en fonction des revenus et des gains écologiques des travaux réalisés dans l’habitation.

Pour bénéficier de cette aide, il faut que le logement soit occupé en tant que résidence principale.

            L’aide versée par l’ANAH « habiter mieux sérénité »

Versée par l’ANAH, l’aide ANAH « habiter mieux sérénité » aide certains ménages à rénover leurs maisons. L’aide apportée dépend du montant des travaux. Cela n’excède pas les 18 000 €.

L’aide ANAH est destinée aux ménages dont les ressources sont modestes, voire très modestes. Les propriétaires qui occupent un logement individuel, les propriétaires bailleurs, les syndicats de copropriétaires peuvent également en bénéficier.

Il faut noter que seuls les logements occupés à titre de résidence principale et qui datent de plus de 15 ans sont éligibles à cette aide.

           Une exonération de la taxe foncière pour tous les travaux d’économies d’énergie

Appliquée depuis l’année 2006, l’exonération de la taxe foncière permet aux propriétaires d’obtenir temporairement (à une durée limitée) une réduction sur leurs factures fiscales, suite à des travaux d’économies d’énergie. Elle intervient l’année suivant les travaux et sera valable pendant trois ans. Cette aide dépend de la commune.

Pour bénéficier de cette aide, il faut être propriétaire, occupant ou bailleur d’un logement dont la construction a été achevée avant le 1er janvier 1989. A noter que les travaux ne doivent pas dépasser les 10 000 € sur l’année qui précède l’exonération ou les 15 000 € sur les trois années qui précèdent l’exonération.

           Aides d’Action Logement

Les aides d’action logement prennent la forme d’une subvention. Le montant de cette subvention peut atteindre les 20 000 €. L’aide fourni par Action logement permettra aux salariés ayant des revenus modestes de financer les travaux d’amélioration thermique de leurs logements. Il contribue également à soutenir leur pouvoir d’achat (achat de matériel par exemple).

Le montant de cette aide sera fixé entre l’État et l’Action Logement.

           Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ)

L’Eco-prêt à taux zéro finance la rénovation énergétique dans un logement sans payer aucun intérêt ni faire des avances de trésorerie.  

Ce dispositif d’aide dédié aux propriétaires (occupants ou bailleurs) et aux sociétés civiles qui ne sont pas soumises à l’impôt sur les sociétés. Il est dédié aux logements qui sont déclarés comme résidence principale que ce soit des maisons ou des appartements. Ces logements doivent être achevés avant le 1er janvier 1990.

Il faut noter qu’une aide éco-prêt à taux zéro peut être accordée par logement.

           La TVA à 5,5 % pour tous les travaux d’amélioration de la qualité énergétique

La TVA à 5,5% s’adresse aux travaux d’amélioration de la qualité énergétique des locaux à usages d’habitation (maison ou appartement) qui ont été achevés depuis plus de 2 ans. Ce dispositif d’aide concerne le propriétaire occupant, le propriétaire bailleur, le locataire, l’occupant à titre gratuit, le syndicat copropriétaire et la société civile immobilière ou SCI.

Les travaux concernés par ce dispositif sont : les travaux d’isolation thermique, l’amélioration d’un système de chauffage (individuel ou collectif), l’installation d’un système de production électrique par énergies renouvelables (éolienne, hydraulique). Le montant sera réduit directement sur la facture délivrée par l’entreprise qui vend les matériaux et qui assure sa pose.

Il faut noter que cette TVA ne s’applique pas aux autres travaux de rénovation ni aux travaux d’ordre esthétique.

           Dispositif Denormandie

Le dispositif Denormandie est une aide fiscale qui sera accordée dans les limites d’un investissement locatif.

Destiné aux particuliers qui souhaitent acheter une maison à rénover dans une zone définie, ce dispositif se présente comme la réduction d’impôt sur le revenu. Le montant de la réduction d’impôt Denormandie dépend du prix de revient net du logement.

Les aides face à l’augmentation du prix des énergies

Il existe quelques aides disponibles pour faire face à l’augmentation du prix des énergies. On peut par exemple citer le chèque énergie.

           Le chèque énergie

Le chèque énergie est une forme d’aide qui vous aide à payer les dépenses suivantes :

  • Les factures d’énergie et l’achat de combustible (gaz, électricité, bois, biomasse, fioul, etc.)
  • Les charges d’énergie.
  • Les travaux et les dépenses énergétiques pour votre logement (chaudière à granulés, pompe à chaleur, chauffage solaire, ventilation, etc.)         

Les aides pour le chauffage

Voici les aides auxquelles vous pourriez bénéficier pour le chauffage.

          La prime coup de pouce chauffage

La prime coup de pouce de chauffage vous permettra de payer les dépenses pour le remplacement de votre chauffage. Cette prime est attribuée par les sociétés ayant signé les chartes Coup de pouce chauffage.

Voici les travaux qui sont concernés par la prime coup de pouce chauffage :

  • L’installation d’une chaudière biomasse performante
  • L’installation d’une pompe à chaleur air/eau ou pompe à chaleur eau/eau ou hybride,
  • L’installation d’un système solaire combiné,
  • L’installation d’une chaudière au gaz ayant une très haute performance énergétique,
  • La mise en place d’un appareil de chauffage au bois performant.

         La prime Coup de pouce isolation

La prime coup de pouce isolation va vous permettre de payer les dépenses nécessaires pour la réalisation des travaux d’isolation de votre maison. Ces travaux concernent l’isolation des combles et des toitures, ainsi que l’isolation des planchers-bars.

          La prime remplacement de chaudière par une pompe à chaleur

Cette prime consiste à aider les propriétaires qui souhaitent remplacer leur chaudière par une pompe à chaleur qu’il soit de type air-eau, eau-eau ou hybride.

Voici ce que vous devriez faire pour bénéficier de cette prime :

  • Faire une simulation et envoyer la demande de prime énergie en ligne.
  • Réaliser les travaux de remplacement avec un artisan RGE.
  • Compléter et signer le dossier en ligne.

Une fois le dossier validé, vous allez recevoir la prime par virement aux plus tard 4 semaines après la date de validation.

Les astuces pour limiter votre consommation énergétique

Voici quelques astuces pour limiter votre consommation énergétique :

  • Prévoyez d’isoler sa maison davantage.
  • Faites installer un système de chauffage performant et qui n’est pas gourmand en énergie. Vous pourriez par exemple opter pour le chauffage au bois.
  • Toujours conserver la chaleur à l’intérieur. En cas d’absence, baisser la température de chauffage pour éviter le gaspillage.
  • Bloquez toutes les entrées d’air froid.
  • Maîtrisez la température de chauffage de chaque pièce.
  • Réglez la température du ballon d’eau chaude électrique selon vos besoins.
  • Économisez l’eau chaude sanitaire.
  • Avant d’acheter un appareil électrique, vérifiez son étiquette d’énergie.
  • Ne pas laisser allumer les appareils électriques tels que les ordinateurs, la télévision, etc. lorsque vous ne les utilisez pas.
  • Quand vous cuisinez, il est toujours préférable de couvrir les casseroles.
  • Évitez d’utiliser le sèche-linge systématiquement.
  • Ne faites fonctionner le lave-linge et le lave-vaisselle que lorsqu’ils sont pleins.
  • N’allumez pas les lumières inutiles.
  • Priorisez l’utilisation des ampoules LED.
  • Éteignez les veilles quand vous n’en avez pas besoin.
Retour

Tous nos avantages et services en un clin d'oeil !