Comment éviter un cambriolage ?

Afficher la table des matières Masquer la table des matières
Rate this post

Les biens dont vous disposez sont exposés aux risques de cambriolage. 612 000 résidences principales ont été cambriolées ou ont fait l’objet de tentative d’effraction en 2021. Les cambrioleurs sont prêts à utiliser toutes les astuces afin de pénétrer dans votre maison. Personne n’est à l’abri, encore moins quand vous vous absentez de chez vous. Simple logique, il est plus sage de garder vos dates de départs secrets et de ne pas les indiquer sur votre répondeur.

Vous devrez également prendre toutes les mesures de sécurité pour dissuader les malfaiteurs d’entrer par effraction chez vous, que ce soit dans votre résidence principale ou votre résidence secondaire. Les dispositifs de sécurité, même à moindre coût, sont parmi les meilleurs moyens pour cela. Elles donnent l’impression que votre logement est bien protégé avec un système de sécurité hautement performant.

À lire Avis aux bricoleurs, voici les modèles de ponceuses excentriques sans fil choisir !

Comment les cambrioleurs entrent dans une maison ?

Les cambrioleurs ne sont pas de simples personnes qui se lèvent du jour au lendemain pour passer au cambriolage. Ils font du repérage pour étudier les lieux, ils disposent des équipements nécessaires et ils choisissent le bon moment pour attaquer. Dans une habitation, la porte est bien sûr le point d’entrée principale. La majorité des cambrioleurs maison s’introduisent dans les lieux en forçant donc l’accès. Si ce système de sécurité est fermé, mais non verrouillé, l’introduction d’une feuille en plastique dans la serrure permettra l’ouverture de celle-ci. Pensez à bien fermer vos portes d’entrée quand vous êtes de sortie ou absent.
Les fenêtres sont également un point d’entrée, surtout celle du rez-de-chaussée. En effet, ces dernières sont vulnérables et les malfaiteurs forcent l’ouverture grâce à un coup de pied ou d’outils destructeurs. Pour des missions de cambriolage, ils sont souvent équipés d’outils pour ébranler les barrières. Votre absence ou l’absence des voisins à la maison est un moment idéal pour forcer l’accès.
éviter cambriolage

Comment dois-je me protéger pour éviter les effractions ?

Renforcer ses portes d’entrée

Votre porte d’entrée est donc ce que les voleurs essaient, en général, de forcer en premier. S’ils constatent une défaillance du système de fermeture du domicile, ils sont plus susceptibles de passer à l’acte. Vous pouvez, alors, changer votre porte par une porte blindée sauf si les règlementations de votre immeuble et/ou quartier imposent des contraintes spécifiques. Sinon, vous pourrez mettre en place jusqu’à plusieurs équipements tels que la serrure multipoints haut de gamme, les verrous, un entrebâilleur, des pommelles tridimensionnelles, un cadre métallique, un blindage, des cornières anti pince… Pensez également à installer un interphone ou un visiophone à l’extérieur.

Sécuriser ses fenêtres et baies vitrées

Les baies vitrées sont faciles à forcer, tout comme les fenêtres surtout pour les maisons et les appartements situés au rez-de-chaussée. Vous devrez aussi les renforcer pour éviter l’effraction. Il y a les films de sécurité adhésifs et invisibles (prix au m²) pour consolider les vitres. Une autre technique est de poser des vitrages incassables, hautement résistants et bien plus robustes comparés aux vitrages classiques. Ils résistent aux chocs, aux UV et offrent une meilleure capacité d’isolation acoustique et thermique. Il existe également des volets antieffraction qui se bloquent en cas de tentative d’intrusion depuis l’extérieur. Si votre budget ne permet pas encore de bien vous équiper, installez au moins des verrous et des alarmes.

Mettre en place des détecteurs de mouvement

Les cambrioleurs ne prendront pas le risque d’opérer là où il est exposé aux yeux de tous. Un éclairage extérieur qui se déclenche automatiquement en cas de mouvement l’empêche d’agir en toute discrétion. Voilà pourquoi, on vous conseille d’installer un éclairage avec détecteur de mouvement tout autour de votre maison et dans votre jardin. Aujourd’hui, on trouve également des détecteurs de chaleur, des détecteurs d’ouverture de porte et même des détecteurs de bris de vitre, etc. sur le marché. Selon les gammes et les modèles, ils peuvent lancer une alarme, enfumer des intrus, appeler automatiquement les forces de l’ordre ou une entreprise de sécurité…

Investir dans un système d’alarme

Quelle alarme choisir ?

À lire Bricorama à Rennes : la date d’ouverture 2024 est désormais connue !

  • Les alarmes filaires : cette solution anti-intrusion possède une centrale et jusqu’à plusieurs détecteurs. Elles s’avèrent très performantes et plus fiables bien que leur installation soit un peu plus complexe.
  • Les alarmes sans fil : elles sont discrètes, faciles à installer et profitent parfois de la technologie GSM fil pour transmettre les signaux d’alerte auprès des propriétaires (via téléphone mobile). Il y a des modèles anti-incendie, antifuite de gaz…
  • Les alarmes connectées : ces modèles se composent de capteurs et de caméras pour détecter les signes de danger, de système central pour lancer les alertes et de hub pour connecter l’alarme aux différents appareils connectés. On peut les piloter à l’aide de smartphone ou de tablette. Par contre, ils requièrent un réseau sans fil.
  • Les alarmes domotiques : l’alarme anti vol est intégrée au système de sécurité et de paramétrage de la maison. Le propriétaire peut recevoir les alertes et gérer à distance l’éclairage, les appareils électroménagers, les accès et serrures pour simuler une présence dans la maison et en sécuriser l’accès…

éviter cambriolage

Installer des caméras de surveillance

Vous pouvez aussi installer des caméras de surveillance avec éventuellement des piles ou une alimentation externe pour alimenter les diodes. Souvent, la présence de ces équipements à vue d’œil dissuade les cambrioleurs. Grâce à une vidéosurveillance 24/24 h ou uniquement des enregistrements séquentiels de quelques secondes ou minutes en cas d’alerte, vous pouvez voir et entendre ce qui se passe chez vous et appeler les forces de l’ordre ou votre entreprise de sécurité (à condition d’avoir souscrit un contrat) en cas de cambriolage.

Quelle caméra choisir ?

  • Caméra factice : elle sert juste à donner l’impression que la maison est protégée et à décourager toute tentative d’intrusion.
  • Caméra intérieure : elle est la plus adaptée pour surveiller l’intérieur de la maison. En général, elle a un design compact et s’installe en toute discrétion.
  • Caméra extérieure : résistant à la poussière et aux intempéries, elle est idéale pour surveiller l’extérieur de la maison, le jardin, la terrasse…
  • Caméra filaire : elle est reliée à un moniteur (écran) pour visionner en direct les vidéos. Il n’y a quasiment pas de coupure d’images malgré leur complexité d’installation.
  • Caméra analogique ou infrarouge : elle est idéale pour une surveillance de nuit. Elle détecte les mouvements suspects et vous alerte pour que vous puissiez vérifier et agir vite.
  • Caméra connectée : simple et pratique, elle permet de surveiller la maison à distance depuis une tablette, un smartphone ou autres appareils connectés et d’être avertis d’une intrusion.

La qualité d’image de jour comme de nuit, le stockage (sur carte SD ou sur le Cloud), la sécurité des données, l’angle de vue de l’objectif (tête ou objectif motorisé), l’alimentation (sur secteur ou sur batterie), les fonctionnalités et le budget sont les principaux critères à regarder pour bien choisir. Attention à l’abonnement forcé, certains modèles sont vendus avec obligation de souscription à un abonnement pour stocker les données.

Où installer ses caméras de surveillance ?

À lire Quel revêtement de sol choisir pour consommer moins d’énergie de chauffage en cet hiver 2024 ?

Le meilleur emplacement est celui depuis lequel vous jouissez d’une vue dégagée sur la zone à surveiller. À l’intérieur, vous pourrez en installer dans le salon, près de l’entrée ou dans les pièces que vous souhaitez protéger de près. À l’extérieur, privilégiez une position entre 1 à 2 m du sol dans un coin ou sur le mur face à l’entrée, au-dessus de la fenêtre, la porte du garage… Dirigez la caméra vers les accès et les allées.

Comment déjouer un cambriolage ?

éviter cambriolage

Bien qu’il semble ne pas être facile de déjouer un cambriolage, c’est bien sûr possible. En effet, ne pas se faire avoir par des cambrioleurs est conditionné par un placement de vos liquidités en banque. Motivés par l’appât du gain, les cambrioleurs ne tarderont pas à retourner le matelas à la recherche des objets de valeur. Comme mesures préventives :

  • Préservez en lieu sûr votre précieux patrimoine
  • Placez une alarme dans un coin de l’appartement
  • Faites appel aux forces de l’ordre en cas de cambriolage ou d’indices
  • Videz régulièrement votre boîte aux lettres ou demandez à vos voisins de le faire
  • L’application de ces conseils vous permettra d’être tranquilles au moment de vos vacances. En cas de cambriolage, limitez la casse en souscrivant à une assurance « vol et cambriolage ».

Est-ce que l’assurance habitation rembourse un cambriolage ?

Vous vous demandez si l’assurance habitation rembourse un cambriolage ? Alors, la réponse est oui. Le cambriolage fait partie des garanties incluses dans un contrat d’habitation, outre la garantie incendie, dégâts des eaux, catastrophes naturelles, vols et cambriolages, bris de glace, etc. Ce qui signifie que dès que votre logement a subi un cambriolage, vous pouvez immédiatement mettre en œuvre la démarche en vue de votre remboursement auprès de votre assureur.

À lire Ne ratez pas cette bonne affaire signée Lidl ! 3 outils Parkside à mini-prix !

Comment souscrire une assurance habitation ?

Pour vous faire rembourser en cas de cambriolage, pensez à souscrire une assurance habitation. S’il parait difficile pour vous de trouver le contrat qui vous convient, lesfurets.com vous aide à choisir votre assurance habitation. Cette plateforme met à votre disposition un comparateur, un outil listant les offres d’assurance habitation la plus adaptée à vos besoins. Le contenu de chaque offre est présenté, ce qui facilite votre choix.

Le comparateur d’assurance habitation est facile à utiliser puisque pour vous en servir, il vous suffit de répondre aux questions posées, qui portent généralement sur les caractéristiques du logement à assurer.  Précisez ensuite vos attentes (date de souscription, le montant total des meubles et des objets de valeur à couvrir, etc.) puis entrez les informations personnelles (situation maritale, sexe, catégorie professionnelle, etc.). L’outil vous fournit rapidement la liste de formules d’assurance adaptées proposées par les meilleurs assureurs.

Vous parvenez à dénicher le contrat qui vous convient ? Alors, il ne vous reste qu’à faire votre souscription en ligne. Vous pouvez également faire votre demande de devis dans le cas où vous avez des besoins spécifiques.

Est-ce obligatoire de souscrire une assurance habitation ?

Pour les propriétaires occupants ou non occupants d’une maison individuelle, ils ne sont pas soumis à l’obligation de souscrire une assurance habitation. Malgré cela, ce type de couverture est indispensable, notamment si le logement se trouve dans une zone classée rouge en matière d’insécurité. L’assurance permet de bénéficier d’une indemnisation en cas de cambriolage, d’incendie, de dégâts des eaux, etc. Pour les locataires et les copropriétaires, ils sont soumis à l’obligation de souscrire une assurance habitation.

À lire 5 étapes pour donner un coup de neuf à une ancienne cheminée