Comment redonner vie à une demeure historique ?

Afficher la table des matières Masquer la table des matières
4.1/5 - (16 votes)

Préserver, et qui plus est restaurer, des maisons et bâtiments historiques est essentiel dans la compréhension du patrimoine d’une région ou d’un pays. Il s’agit par ailleurs d’une pratique généralement bien plus respectueuse de l’environnement que la construction de nouvelles structures. 

Attention néanmoins à ne pas confondre les biens anciens des biens historiques. Tandis que les premiers désignent des logements ayant déjà été occupés, et ayant par conséquent déjà fait l’objet d’un ou plusieurs transferts de propriété (par opposition à un logement neuf), les seconds font appel au caractère historique du bien. Qui se distingue non seulement par des décennies, voire des siècles, d’existence, mais aussi par des approches architecturales ou des conceptions d’un autre temps, en règle générale plus du tout utilisées dans notre ère moderne. En France, un monument historique dispose par ailleurs d’un statut juridique particulier.

En cas de doute sur un bien en particulier, il est toujours possible de consulter les données publiques du registre national pour essayer d’y dénicher des archives au sujet de votre demeure. Vous pouvez aussi tout à fait faire appel à des experts de la région pour voir s’ils sont en mesure de définir la catégorie à laquelle votre maison appartient. Moyennant le règlement d’honoraires pour leur service, en revanche. 

À lire Et si vous optiez pour l’isolation sous vide lors de votre rénovation énergétique ?

Même dans des régions du monde reconnues pour leurs prouesses en matière de construction et d’architecture, à l’image de l’immobilier à Dubaï, rénover des structures historiques existantes est essentiel afin d’œuvrer pour la conservation de l’architecture patrimoniale. Une approche progressive est d’ailleurs parfaitement envisageable, et présente l’intérêt d’intégrer avec plus de précision les besoins futurs dans des structures existantes depuis de nombreuses années. Inaugurant ainsi l’avènement d’une nouvelle ère de l’architecture, sans renier les précieux vestiges historiques du passé.

Source : Shutterstock – Par Jon Chica

 

Comprendre le processus de préservation et de restauration

Il existe certaines différences fondamentales entre le fait de préserver un monument historique et celui de la restaurer. 

La première méthode nécessite avant tout de se concentrer sur l’entretien, la consolidation et, éventuellement, la réparation des matériaux historiques déjà présents. Bien entendu, l’objectif est de conserver autant que possible l’apparence d’un bien en dépit des potentiels changements, modifications ou dégâts qu’il aurait subis au fil des années. Il s’agit d’un excellent moyen d’honorer le passé et nos ancêtres, tout en célébrant l’histoire du lieu où vous vivez.

À lire Près de 11 millions de Français souffrent de précarité énergétique. Faites vous partie de cette catégorie ?

Pour restaurer une demeure historique, il est en revanche nécessaire de faire des recherches plus poussées. Connaitre non seulement l’histoire de la maison, mais également de la région dans laquelle elle se trouve est essentiel pour bien cerner l’ampleur du projet et vous assurer d’obtenir un résultat aussi proche que possible de la “version originale” de la demeure. Se renseigner sur les réglementations en vigueur localement est aussi un impératif. La restauration d’une maison est en effet un processus bien plus lourd que sa préservation, et peut dans certains cas ne se réaliser qu’au prix de travaux importants.

Préserver comme restaurer une maison historique est une entreprise empreinte de passion, qui nécessite beaucoup d’implication, de temps, d’énergie et d’argent. Cependant, avec une bonne planification en amont et une attention particulière aux détails, l’expérience peut se révéler des plus gratifiantes.

Source : Shutterstock – Par Ford Contributor

 

Avantages de la restauration et de la préservation d’une demeure historique

Il est tout à fait normal de se surprendre à admirer de nouvelles constructions, telles que des massifs immeubles ou des gratte-ciels de bureaux, ou simplement des résidences récentes dans le quartier. Mais préserver et restaurer une vieille maison présente des avantages que l’immobilier neuf ne peut offrir.

À lire Vous souhaitez installer une pompe de relevage chez vous ? Vous ne connaissez certainement pas ces infos

La dimension culturelle

Donner une deuxième jeunesse à une demeure historique, c’est l’assurance de continuer à faire vivre une partie de l’histoire, justement. Ce témoin d’une époque qui a précédé, de manière plus ou moins lointaine, celle dans laquelle nous évoluons désormais, permet de garder un lien physique avec le passé.

Les bâtiments anciens ont des caractéristiques uniques qui ne peuvent être fidèlement égalées par les constructions modernes. Ils rappellent physiquement ce qui nous a précédés et contribuent à créer un sentiment de culture dans un quartier. Les bâtiments historiques tels que les bibliothèques, les cathédrales et les domaines nous permettent d’étudier le passé et de comprendre les communautés qui nous ont précédés. 

Les bâtiments anciens présentent des spécificités qu’il peut être difficile, voire impossible, de reproduire dans les nouvelles constructions commerciales. Il est possible de donner à une nouvelle structure un aspect similaire à l’ancienne, mais elle n’offrira pas la même sensation si les mêmes techniques et matériaux de construction ne sont pas utilisés.

La dimension environnementale

Toute forme de restauration est respectueuse de l’environnement si on la compare à l’impact d’une nouvelle construction. Vous ne gaspillez pas de matériaux et vous n’en créez pas de nouveaux. De plus, la réhabilitation des structures existantes peut les rendre plus respectueuses de l’environnement ou plus durables afin de réduire les coûts d’entretien. 

À lire La nouvelle réforme de MaPrimeRénov’ pénalise-t-elle les ménages ayant déjà installé un nouveau chauffage avant 2024 ?

Les efforts de restauration des bâtiments peuvent également contribuer à limiter d’autres facteurs environnementaux, tels que l’étalement des banlieues, la circulation et la dégradation de l’environnement. 

Avec la volonté d’être aussi respectueux de l’environnement que possible, votre première idée pourrait être d’investir dans de nombreux outils et matériaux contemporains. Mais la bonne approche vient en réalité peut-être du passé ! Vous pouvez restaurer une structure qui a de la valeur, une histoire et une signification sans avoir à la démolir ou à investir dans des tonnes de nouveaux matériaux. Grâce à la restauration ou à la préservation historique, vous pouvez redonner à une structure son aspect d’origine tout en la rendant plus économe en énergie et en augmentant sa valeur. Gagnant-gagnant !

En plus de permettre au passé de continuer à vivre à notre époque, préserver comme restaurer des édifices dits historiques (et non anciens !) est une formidable expérience pour qui se passionne pour l’histoire comme pour l’architecture. En étant bien conscient de l’ampleur de la tâche et en vous y préparant donc correctement, vous pourrez adopter une démarche qui, en plus de rendre votre bien plus confortable et attractif, présente de nombreux avantages de taille.

Partagez votre avis