Aides de l’État et Isolation thermique : voici ce qui a changé au 1er janvier 2023

Aides de l’État et Isolation thermique : voici ce qui a changé au 1er janvier 2023

Chaque année apporte son lot de modifications de la réglementation relative à la transition énergétique. Pour l’isolation , en particulier, il y a eu quelques changements dans les aides qui sont fournies par l’État à partir du 1er janvier 2023.

Si vous envisagez de réaliser un projet d’amélioration dans le but de mieux isoler votre maison Voici les éléments les plus importants à prendre en compte avant de demander une subvention d’aide.

Un changement notable s’est produit sur MaPrimeRenov

MaPrimeRenov

Il s’agit d’une prime à la rénovation énergétique proposée par l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) en remplacement du Crédit d’impot la transition énergétique (CITE ) et d’autres subventions antérieures. Au total, un million de familles, dont la plupart ont de faibles revenus, ont bénéficié de ce programme depuis son lancement par le gouvernement fédéral en 2020.

A lire : Isolation Thermique : Quel est l’isolant le plus efficace à épaisseur égale ? Ouate, liège, laine de verre?

Le dispositif est utilisé pour réduire le coût des ménages qui sont obligés de procéder à l’isolation ainsi qu’au chauffage et à la climatisation.

MaPrimeRenov’: Ce qui a changé depuis le 1er janvier 2023

MaPrimeRenov a quelques modifications importantes qui ont été apportées à partir du 1er janvier2023. En particulier, le projet de loi de finances pour l’année 2023 prévoit une augmentation du montant consacré à ce programme à partir de cette date.

Il est clair que si MaPrimeRenov bénéficie d’une aide, le gouvernement français a accordé à MaPrimeRenov l’aide d’un montant de 2 milliards d’euros en 2022, il prévoit d’augmenter le montant à 2,5 milliards d’euros en 2023. Cela permettra et, entre autres de compenser la hausse des prix résultant du conflit en Ukraine.

Pour aller plus loin :  Vous consommez trop de gaz ? Et si vos radiateurs avaient besoin d'une purge ? Voici la méthode

Pour l’année en cours et celles qui suivront dans les années à venir, le gouvernement français prévoit d’orienter le dispositif d’aide MaPrimeRenov vers les rénovations lourdes, en se concentrant sur les ménages les plus exposés. Ces ménages pourront bénéficier d’un doublement des primes pour les particuliers.

En étendant l’enveloppe MaPrimeRenov à 2,5 milliards d’euros d’ici 2023 Le gouvernement mise sur la progression des travaux d’amélioration énergétique des logements français.

Pour les ménages modestes et extrêmement pauvres, les plafonds de ressources seront ajustés de 6. 3% par rapport à l’année précédente pour atténuer les effets de l’inflation. Les mêmes plafonds s’appliqueront également aux autres aides financières de l’ANAH, comme les Certificats d’économie d’énergie (CEE) et l’Eco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) ainsi que le Prêt d’avance à la rénovation (PAR).

Les travaux d’isolation sont couverts par MaPrimeRenov 2023.

Tous les travaux qui visent à améliorer l’isolation de votre maison ou de votre appartement sont envisageables en 2023 :

  • Les murs sont isolés par l’intérieur.
  • Isolation des murs par l’extérieur
  • L’isolation des combles qui ne sont pas utilisés
  • L’isolation des plafonds dans les combles
  • L’isolation des pentes de toit
  • Les toits-terrasses sont isolés
  • L’isolation d’un plancher avec un niveau bas

Il est possible d’obtenir une aide MaPrimeRenov pour l’isolation thermique des fenêtres ainsi que des parois vitrées, et des portes-fenêtres. Ceci est particulièrement vrai dans le cas où vous avez l’intention de remplacer des fenêtres à simple vitrage par du triple ou du double vitrage.

C’est dans les territoires d’outre-mer que les familles peuvent bénéficier de ce dispositif qui assure une isolation contre le rayonnement solaire. En toute circonstance, la prime à l’isolation thermique se situe désormais entre 40 et 100 euros par mètre carré, en fonction des revenus du ménage. Pour la protection contre le rayonnement solaire, l’aide varie de 15 à 20 EUR par mètre carré.

Pour aller plus loin :  Comment bien se chauffer avec son poêle à bois ?

Le lancement du dispositif MonAccompagnateurRenov’.

À partir du 1er janvier 2023, toute aide MaPrimeRenov’ Serenite (MPRS) supérieure à 5 000 EUR nécessite le recours à un conseiller MonAccompagnateurRenov’. A noter que MonAccompagnateurRenov’finance les travaux de rénovation énergétique entrepris simultanément, par exemple l’isolation des murs et l’installation d’un chauffage solaire.

L’assistance d’un assistant à maîtrise d’ouvrage un opérateur agréé par l’État , ou désigné par une collectivité locale, devient obligatoire dans le cas où le montant de l’aide dépasse la somme susmentionnée.

Recevez 5 devis isolation pour consommer moins de chauffage

 

 


 

Retour

Tous nos avantages et services en un clin d'oeil !