Comment choisir et poser une lasure pour protéger le bois ?

Comment choisir et poser une lasure pour protéger le bois ?

Afficher la table des matières Masquer la table des matières
4.3/5 - (26 votes)

Le bois est un élément naturel et vivant qui demande un soin régulier pour garder son apparence et sa solidité. La lasure est un produit de protection du bois très utilisé, car il présente de nombreux bénéfices. Mais comment sélectionner la lasure appropriée à son projet et à son type de bois ? Quels sont les éléments à considérer pour assurer une bonne durabilité et une belle esthétique ? Dans cet article, nous allons vous expliquer les spécificités, les avantages et les inconvénients des différentes lasures disponibles sur le marché, ainsi que des astuces pratiques pour bien les poser.

Les lasures à l’huile ou à l’eau : quelle différence ?

Le veinage du bois reste visible avec les lasures, qui sont des produits qui le protègent et le décorent. Elles contiennent un liant (résine) et un solvant (eau ou white-spirit). On peut classer les lasures en deux catégories : les lasures à l’eau et les lasures à l’huile, selon le solvant utilisé.

Les lasures à l’eau ont l’avantage d’être plus respectueuses de l’environnement et moins odorantes que les lasures à l’huile. Elles ont un temps de séchage plus court et se lavent facilement avec de l’eau. Elles conviennent aux bois intérieurs et extérieurs, mais elles ont une moins bonne résistance aux intempéries et aux UV que les lasures à l’huile.

À lire Comprendre les tarifs de gaz et d’électricité en France

Les lasures à l’huile sont des produits de lasure bois de qualité professionnelle qui présentent des avantages supérieurs et une longévité plus importante que les lasures à l’eau. Elles garantissent une protection optimale du bois contre l’humidité, les champignons, les insectes et les rayons du soleil. Elles sont idéales pour les bois extérieurs exposés aux agressions climatiques, mais elles ont aussi des inconvénients : elles sont plus nocives et plus inflammables que les lasures à l’eau. Elles nécessitent également un nettoyage avec du white-spirit ou un diluant.

Les lasures à l'huile ou à l'eau : quelle différence ?

Comment bien appliquer une lasure sur le bois ?

Pour poser une lasure sur le bois de façon efficace, il faut suivre quelques étapes importantes :

  • Préparer le support : le bois doit être nettoyé, séché, dépoussiéré et poncé. Si le bois est neuf, il faut lui appliquer une sous-couche d’imprégnation pour améliorer l’adhérence de la lasure. Si le bois est ancien ou dégradé, il faut le rénover avec un produit adapté ou une sous-couche éclaircissante.
  • Choisir la lasure : selon le type de bois, l’effet désiré et les conditions climatiques, on peut choisir une lasure transparente, colorée ou teintée, standard ou haute protection, à l’eau ou à l’huile.
  • Appliquer la lasure : il faut utiliser un pinceau plat ou une brosse adaptée au type de solvant. Il faut répartir la lasure dans le sens des fibres du bois, en évitant les excès et les coulures. Il faut respecter le temps de séchage entre chaque couche (en général 24 heures) et poncer légèrement le bois entre deux couches. Il faut appliquer au moins deux couches de lasure, voire trois pour une protection optimale.

Les lasures selon les essences de bois : comment choisir ?

Le comportement des lasures varie selon les types de bois. Il faut donc prendre en compte les spécificités du bois à lasurer pour choisir le produit le plus approprié. Voici quelques conseils selon les principaux types de bois :

À lire “Dites adieu aux moisissures : votre spray maison (recette simple et efficace)”

  • Les bois résineux (pin, épicéa, douglas, etc.) sont des bois souples et poreux, qui absorbent bien la lasure. Ils sont souvent employés pour les charpentes, les bardages ou les terrasses. Ils requièrent une lasure à l’huile ou une lasure HES solvantée, qui offrent une protection accrue contre les insectes et les champignons. Il faut éviter les lasures à l’eau, qui peuvent faire ressortir la résine du bois et le tacher.
  • Les bois exotiques (ipé, cumaru, padouk, etc.) sont des bois durs et compacts, qui résistent bien aux agressions extérieures. Ils sont souvent utilisés pour les terrasses ou les meubles de jardin. Ils requièrent une lasure spéciale pour bois exotiques, qui permet de nourrir le bois en profondeur et de conserver sa couleur. Il faut éviter les lasures classiques, qui peuvent ne pas pénétrer le bois et s’écailler.
  • Les bois nobles et feuillus (chêne, châtaignier, etc.) sont des bois de qualité, qui ont un veinage prononcé et une couleur chaude. Ils sont souvent utilisés pour les parquets, les meubles ou les menuiseries. Ils requièrent une lasure transparente ou teintée, qui permet de valoriser le bois tout en le protégeant. Il faut éviter les lasures opaques ou colorées, qui cachent le charme naturel du bois.

Les bois composites sont des matériaux fabriqués à partir de fibres de bois et de résines synthétiques. Ils ont l’avantage d’être imputrescibles et faciles d’entretien. Ils sont souvent utilisés pour les terrasses ou les clôtures. Ils ne requièrent pas de lasure, car ils sont déjà traités en usine. Il faut éviter d’appliquer une lasure sur un bois composite, car elle n’adhérera pas au support et se décollera rapidement.

Partagez votre avis