Terrassement : comment faire soit même un térassement ? guide étape par étape

Afficher la table des matières Masquer la table des matières
Rate this post

Le terrassement est l’étape qui précède tout projet de construction ou d’aménagement extérieur et paysager ou même de rénovation. Il est nécessaire que ce soit en vue de faire construire une maison, agrandir une maison, aménager un jardin, une piscine, une terrasse… A priori, les travaux de terrassement paraissent simples puisqu’il est question de remblayer et de niveler le sol. Avec les bons matériels et les bonnes techniques, n’importe quel bricoleur peut y arriver. Ce chantier exige notamment le respect de quelques étapes fondamentales que nous vous détaillerons dans les prochaines lignes. Il en va de la stabilité de la structure que vous souhaitez bâtir. Quels conseils pour des travaux de terrassement ?

Qui contacter ?

Les travaux de terrassement englobent tous les travaux de remblaiement et de déblaiement sur un terrain donné. Ils ont pour but de rendre ce dernier favorable à la construction, mais également d’assurer la robustesse et la durée de vie de la future construction. En général, on doit faire appel à une entreprise de terrassement ou un terrassier ou une entreprise de maçonnerie pour niveler un terrain. Dans le cadre de vos travaux d’extension, de rénovation ou de construction avec terrassement, vous pouvez faire appel à l’Artisan : Benjamin Lyautey si vous êtes sur le secteur de Versoul. En plus de disposer des matériels et d’équipements spécifiques indispensables, cet artisan professionnel possède à la fois l’expertise et l’expérience pour prendre en charge le projet jusqu’à tous les travaux de maçonnerie.

Faire son terrassement : par où commencer ?

Vous souhaitez quand même vous lancer seul avec l’aide de vos fidèles compagnons, voici les marches à suivre ! Il ne s’agit pas que de creuser des trous et ensuite de les combler. En plus de pelle, de râteau, de pioche et de brouette, vous pouvez même avoir besoin d’engins comme une pelleteuse, foreuse, un bulldozer, un marteau-piqueur, une dameuse, sans oublier la benne pour évacuer vos déchets de chantier. Ils vont contribuer à stabiliser le sol et éviter les glissements de terrain.

À lire Quelles sont les normes pour la pose de carrelage extérieur ?

  1. L’étude de sol

Une étude géologique et géotechnique du sol par un professionnel est souvent recommandée. Cela permet de mettre en lumière ses propriétés physiques et mécaniques et ainsi de savoir les opérations adaptées.

  1. Le bornage et le piquetage

Afin de préparer le terrain, il convient de le mesurer et de le délimiter avec précision, puis de réaliser le bornage. Les limites de la propriété étant clairement établies, on s’assure du respect des plans de construction. Le bornage du terrain est à confier à un géomètre.

  1. L’extraction et évacuation des eaux

À ce stade, les tracés et le niveau du terrassement (indiqués par des chevrons) doivent être prêts. À l’aide d’engins spécifiques, on enlève le volume de terre préalablement défini. On peut être amené à prévoir des évacuations des eaux souterraines ou de ruissellement s’il y en a sous le sol.

  1. Le décaissement

On entend ici l’opération d’enlèvement des gravats et du sol arable qu’il faudra évacuer hors de la zone de terrassement. Cela demande aussi une certaine maîtrise technique pour obtenir une base stable où construire.

À lire Avant qu’il ne soit trop tard : le moment crucial pour nettoyer votre toit

  1. Le lit de stabilisation

La suite du décaissement sera la pose d’un lit de stabilisation d’au moins 10 cm, puis d’un film géotextile. Ils vont séparer le sol du remblai final, empêchant ainsi les mauvaises herbes et les racines d’atteindre ce dernier.

  1. La viabilisation du terrain

Dans cette phase, on met en place les câbles et les canaux destinés à raccorder la maison à l’eau, au tout-à-l’égout, à électricité, au gaz, aux réseaux téléphoniques et internet, etc. Vous l’aurez compris, cette opération est réservée aux terrains de construction de maison individuelle.

  1. Le remblaiement

Il intervient en dernier lieu, il consiste à remblayer ou à niveler le terrain en comblant les creux, les fossés avec des pierres, gravillons, graviers, roches, terre, sable ou autres matériaux. Cela va dépendre de la recommandation de l’expert. Attention, le remblai est réglementé selon les communes.

À lire Comment trouver un expert du ramonage à Paris 1 ?

Combien coûtent les travaux de terrassement ?

Les terrassiers peuvent appliquer un tarif horaire, journalier ou au volume. Si les fourchettes de prix se situent entre 30 € et 60 € par m³ pour la main d’œuvre, de nombreux facteurs influeront sur le devis final, à savoir :

  • Le type et la surface du sol
  • L’état initial du terrain
  • Les prestations demandées : nivellement, renforcement ou autres
  • La distance (éventuels frais de déplacement)
  • Les locations d’engins
  • Les évacuations des déchets

Dans les cas où le terrassement exige l’usage de matériels et engins spécifiques et/ou où vous comptez sur l’entreprise de maçonnerie pour la gestion des déchets, la facture sera forcément plus élevée. Ne négligez donc pas l’étape de comparaison de devis.