Quel est le taux d’humidité idéal pour une maison saine et agréable ?

Afficher la table des matières Masquer la table des matières
Rate this post

L’humidité de votre maison est un élément important pour assurer la bonne santé de votre maison. Un air sec ou humide peut affecter votre santé, ainsi que celle de votre entourage.

Bien que vous n’y prêtiez peut-être pas attention, vous devez savoir que le taux d’humidité dans votre maison a un effet sur le corps. Vous vous sentirez plus à l’aise dans un endroit qui présente un taux d’humidité approprié.

Comment déterminer si votre taux d’humidité est bon ? Quels sont les effets négatifs d’une faible humidité et quelles sont les meilleures solutions ?

À lire Comprendre les tarifs de gaz et d’électricité en France

Il existe bien sûr des astuces qui peuvent aider à réguler le taux d’humidité pour se sentir plus à l’aise chez soi.

Quel est le taux d’humidité idéal pour une maison saine ?

Parlons du taux d’humidité idéal, car il est essentiel de le connaître pour l’atteindre. Également appelé degré d’humidité, le taux est mesuré en pourcentage.

Il y a deux aspects principaux à prendre en considération pour déterminer si votre taux d’humidité est bon pour la santé. Les normes européennes qu’il est indispensable de respecter et les recommandations des médecins qui réduisent le champ des possibles.

À lire “Dites adieu aux moisissures : votre spray maison (recette simple et efficace)”

Il est impératif de noter que le pourcentage des normes européennes est, en fait, très large. Si vous vous situez entre 30 et 70 %, vous êtes en conformité avec les exigences. Toutefois, les professionnels de la santé s’accordent à dire que la véritable zone d’air sain est plus étroite que la norme.

Elle est plus que de 40 à elle est entre 40 et. Il est possible de la resserrer davantage, jusqu’à un maximum de 50 %, pour les personnes considérées comme fragiles.

Mais il est important de comprendre que le taux de variation peut être erratique en raison des saisons qui ont un impact sur l’humidité intérieure et extérieure. Par exemple, l’humidité de l’air est plus élevée.

La température va également baisser et vous pourrez augmenter votre température pour aider, ce qui peut réduire l’humidité. Le pourcentage idéal en hiver n’est pas exactement le même, et il est supérieur à 30-50%.

À lire Bloqué chez vous ? Découvrez comment débloquer un rideau métallique en un clin d’œil

Il est également important de savoir que plus vous passez de temps à la maison, plus votre hygromètre risque d’augmenter. Le corps humain produit de la vapeur qui modifie le taux d’humidité.

A lire : Que faire si vous constatez des traces d’humidité sur vos murs ?

Comment déterminer le taux d’humidité dans la maison ?

Comment déterminer si votre taux d’humidité est à un niveau idéal ? Vous aurez besoin d’un équipement pour effectuer le calcul. Il est impossible de déterminer le degré à l’œil nu. Trouvez un appareil connu sous le nom d’hydromètre.

Il est généralement intégré à des stations météorologiques portables qui sont des instruments complets permettant d’effectuer des analyses et des calculs. Si vous en avez déjà un, vérifiez-le maintenant pour en connaître le coût.

À lire Ce produit dans votre cuisine qui anéantit les termites (Vous ne le devinerez pas !)

Une mise en garde : bien que très efficace, cet outil peut ne pas être fiable à 100 % comme d’autres outils accessibles à tous. Il est donc recommandé de consulter un professionnel pour connaître le prix exact.

trace humidité mur

Quels sont les indicateurs d’un faible taux d’humidité ?

Dans le cas où vous n’êtes pas bien équipé, il existe de nombreux indicateurs permettant de déterminer si l’humidité de votre maison est suffisante ou s’il y a un problème. Si votre maison est humide, les champignons se développeront et il y a de fortes chances que des moisissures se développent.

C’est pourquoi il est très courant de trouver ce type de problème dans les pièces où il y a de l’eau, qui sont plus susceptibles d’avoir un taux d’humidité élevé.

À lire Révélation : Comment le vinaigre et le bicarbonate rendent votre lave-linge comme neuf ?

À l’inverse, un air sec peut donner une sensation de sécheresse et peut être nocif. Si vous avez des plantes, jetez un coup d’œil à leur apparence et vous trouverez la réponse. Une plante qui est grasse et qui a du mal à tenir debout malgré un arrosage régulier est une bonne indication d’un manque d’humidité suffisante dans votre maison.

L’existence d’énormes quantités de poussière peut également être un signe. Si vous éternuez fréquemment et que vous n’êtes pas allergique, vous êtes probablement entouré d’un excès de poussière dans votre maison, et vous avez deux possibilités. Il se peut que vous ne gardiez pas votre maison suffisamment propre ou que votre air soit sec.

Quels sont les dangers d’une humidité trop élevée ou même trop faible ?

Si vous rencontrez des problèmes d’humidité dans votre maison, vous devez y remédier le plus rapidement possible. En effet, une mauvaise hygrométrie peut présenter de nombreux dangers, non seulement pour votre maison, mais aussi pour votre santé.

Si l’environnement est trop humide, il y a une possibilité de propagation de champignons, de bactéries et de moisissures, comme nous l’avons mentionné précédemment.

Cela peut également déclencher la croissance d’acariens qui peuvent être responsables d’une variété d’ allergies respiratoires, en particulier chez les asthmatiques. L’air devient nocif, voire toxique, et peut causer des dommages à votre maison.

On peut voir des taches sur les murs, la peinture peut s’écailler et de la condensation peut apparaître sur les fenêtres.

À l’inverse, un air sec peut être source d’inconfort. Les virus et les bactéries peuvent également se développer dans l’air trop sec, y compris les acariens.

Les effets sont donc moins dommageables pour votre maison, mais sont tout aussi nocifs pour votre santé comme l’air est trop humide .

Vous trouverez ci-dessous les effets les plus graves d’un environnement où l’air est trop sec :

  • Maux de tête
  • Séchage et gerçures des muqueuses
  • Les yeux tintent
  • Déshydratation fréquente
  • Les crises d’asthme et les allergies sont en augmentation.

Il est évident que le taux d’humidité ne doit pas être pris à la légère, si l’on ne veut pas être victime de graves problèmes de santé ou d’une maison gravement endommagée.

Que devez-vous envisager de faire régulièrement pour contrôler l’humidité de votre habitation ? Les meilleures façons de gérer l’humidité
Les signes et les symptômes évoqués ci-dessus vous paraissent-ils logiques ? Vous avez acheté un hygromètre, mais la lecture n’est pas celle que vous souhaitez ?

Il existe des solutions à ce problème. Vous pouvez maintenant utiliser quelques astuces pour contrôler le taux d’humidité dans votre maison.

Remède pour un air extrêmement humide

Si votre taux d’humidité est élevé et que vous souhaitez assécher votre air, il existe plusieurs suggestions qui ne sont pas forcément difficiles à mettre en œuvre :

  • Nettoyez vos pièces : cela peut paraître idiot, mais on oublie parfois à quel point la circulation de l’air est la solution à de nombreux problèmes. Les mauvaises odeurs, les fumées du four, l’air humide… Ouvrez souvent vos fenêtres pour vous éviter de nombreux problèmes. Quelle que soit la saison, ne négligez pas ce geste simple. Même en hiver, vous devez laisser entrer l’air extérieur. Cela permettra non seulement d’éliminer l’humidité de la pièce mais aussi de purifier l’air dans tous les cas. Un manque de ventilation peut causer des problèmes, car vous pourriez respirer de l’air vicié tous les jours.
  • Améliorez votre isolation L’un des facteurs les plus importants qui déterminent si une pièce est humide est son isolation. Par exemple, les salles d’eau nécessitent des surfaces qui n’absorbent pas la vapeur. Les douches doivent avoir des joints solides pour empêcher les champignons de se développer. Si votre salle de bains n’a pas de fenêtres, assurez-vous que la ventilation est en parfait état ; cependant, veillez à ce que la pièce soit isolée.
  • Si votre isolation fonctionne et que la ventilation n’est pas suffisante, il existe une troisième option. Vous pouvez acheter un déshumidificateur d’air. Il absorbera l’humidité et asséchera l’air. Vous pouvez acheter un déshumidificateur chimique ou électrique, en fonction de vos besoins et de votre budget.

Lutter contre l’air sec

Les solutions pour humidifier l’air sec sont cependant moins faciles à obtenir. La solution la plus efficace consiste à acheter un humidificateur. Mais, avant de le faire, vérifiez la température de votre pièce et le réglage de la température des radiateurs.

L’utilisation d’un radiateur à plein régime a une forte tendance à assécher l’air de la pièce. La température idéale à considérer est de 20 degrés. Par conséquent, vous ne devez pas chauffer vos radiateurs à une température supérieure à celle-ci.

Il existe plusieurs types d’humidificateurs. Vous pouvez en acheter un à évaporation, qui fera circuler la vapeur dans toute la pièce. Il existe également des humidificateurs à ultrasons qui peuvent être un atout pour les pièces, car leur principal avantage est qu’ils sont silencieux.

Si vous envisagez de saisir l’occasion d’acheter un purificateur d’air pour nettoyer votre maison, sachez que certains modèles sont deux en un, ce qui peut être intéressant si vous pouvez vous le permettre.

Par ailleurs, certains humidificateurs sont faits pour être placés dans les chambres des bébés, dont le système respiratoire est plus fragile.

Cela leur permet de mieux dormir, d’avoir un meilleur sommeil et d’être plus détendus pendant la journée. L’air sec peut notamment affecter le sommeil.

Si les humidificateurs et les déshumidificateurs peuvent être efficaces pour contrôler ce genre de problèmes, il est toutefois important de savoir qu’il ne s’agit que de solutions temporaires.

Ne comptez pas sur eux de façon régulière. Découvrez plutôt la cause de votre problème d’humidité intérieure pour pouvoir le résoudre.

 

Plusieurs Devis Gratuit ci dessous