Comment monter cloison en beton cellulaire étape par étape ?

Afficher la table des matières Masquer la table des matières
Rate this post

Comment monter une cloison en béton cellulaire ?

Le béton cellulaire, composé de matériaux naturels et entièrement recyclable, est le matériau idéal pour réaliser des cloisons massives dans votre maison, tant pour  une construction neuve que pour la rénovation. Léger et facile à travailler, il offre une isolation de qualité et une résistance supérieure à l’humidité, que vous souhaitiez construire une cloison ou une structure pour départager l’espace. Il convient ainsi à toutes les pièces de la maison, même humides comme la cuisine ou la salle de bains. Ses propriétés isolantes offrent la meilleure isolation thermique et acoustique. De surcroît, il le choix des finitions est très large, du papier peint aux carreaux en passant par les enduits et d’autres revêtements muraux.

Il se présente sous la forme de carreaux de 7 à 15 centimètres d’épaisseur. Bien qu’il soit facile à mettre en œuvre, sa maçonnerie qui présente des joints fins nécessite beaucoup de précision pour assurer une structure extrêmement durable et robuste. Zoom sur les techniques pour réaliser un mur en béton cellulaire.

Besoin d’un artisan pour monter votre cloison en béton cellulaire ?

 


 

À lire La méthode ultime pour boucher ces trous de mur agaçants en un instant

Préparer votre surface de travail

Pour commencer, vous devrez vous munir d’un certain nombre de matériels, à savoir :

  • Une scie à main avec de grandes dents
  • Un peigne à colle
  • Un mortier-colle pour cimenter le béton cellulaire et une truelle similaire au bloc
  • Les différents outils du maçon : niveau, fil à plomb, cordons à tracer, etc.
  • Des équerres de fixation.

Ensuite, vérifiez que le sol est bien de niveau. S’il y a une irrégularité, réparez-la ou appliquez une couche de ciment pour niveler le sol. Sur un sol plat avec un plancher de niveau, il est recommandé de poser directement la première rangée de béton cellulaire. Pour cela, il faut faire un niveau en utilisant un mortier étanche standard, sur lequel on peut mettre du mortier-colle.

En revanche, sur un sol irrégulier où l’inégalité est importante, il est nécessaire de réaliser un nivellement ou une chape. Le cas d’un sol en bois en particulier exige la pose d’une semelle en bois en guise d’assise pour les carreaux de béton.

À lire Pourquoi tant de gens choisissent-ils le blanc pour leurs murs ?

Au cours de cette phase de préparation des cloisons et murs intérieurs en béton cellulaire, déterminez précisément le futur emplacement du mur. Marquez l’espace sur le mur et le sol où vous allez placer les blocs de béton à l’aide de cordes ou de lignes. La distance entre les lignes doit être au moins égale à l’épaisseur du bloc. Parfois, il est possible d’installer un rail en plastique en forme de U sur le sol pour accueillir les carreaux de béton.

Monter la première rangée de béton cellulaire

Au moment de la construction d’un mur en béton cellulaire, la première rangée est cruciale ! Elle doit être absolument parfaite. Vous n’avez pas droit à l’erreur, car il sera très complexe de rattraper les défauts.

  • Préparez la quantité de mortier en suivant les instructions qui sont imprimées sur l’emballage.
  • Recouvrez les surfaces du béton cellulaire à sceller ainsi que le cadre de manière homogène.
  • Commencez par placer le premier bloc de béton cellulaire dans l’angle du mur, ou sur un côté. Enlevez le mortier qui déborde sur le sol, il est plus facile à enlever en étant liquide.
  • Attachez ensuite une ficelle au bloc pour vous assurer qu’il est aligné avec le reste des blocs.
  • Placez le mortier-colle sur le sol ainsi que sur le bord du bloc adjacent. Continuez à poser les blocs tout en vérifiant leur niveau. Si nécessaire, tapez dessus avec un maillet.
  • Prenez une mesure à l’aide d’une équerre lorsque vous arrivez à un angle, et assurez-vous que les blocs de béton aérés créent une ligne droite.
  • Si vous devez couper vos blocs de béton aéré, vous pouvez le faire à l’aide de votre scie à grandes dents.

Si cette première rangée présente quand même quelques irrégularités, utilisez le rail de la taloche « chemin de fer » pour racler et tout égaliser.

Monter les blocs suivants

La première rangée du bloc va déterminer le reste de votre travail ainsi que le design de votre mur ou de votre cloison. Il est donc essentiel de la planifier soigneusement. Une fois la première rangée parfaitement posée, poncez le dessus et balayez avec une balayette pour que la surface soit horizontale. Faites de même à chaque rangée posée. La suite des travaux s’avère assez facile !

À lire Découvrez le secret des pros pour des joints de carrelage impeccables !

Il suffit de joindre les rangées en collant les blocs à l’aide du mortier de colle pour béton cellulaire que vous avez déjà préparé. Ce mortier s’applique à l’aide d’un peigne, exactement tel sur un carrelage. Dans ce cas, un peigne de 8 est généralement suffisant. Appliquez une couche de mortier-colle sur le bloc qui se trouve dans la rangée précédente. Choisissez un autre bloc de béton cellulaire, recouvrez la partie qui sera placée sur la rangée supérieure, puis placez-la par-dessus. Nettoyez les éventuels résidus de colle humide.

Bien évidemment, les blocs sont croisés, comme pour tout travail de maçonnerie. Cela signifie que la deuxième rangée que vous posez ne doit pas être positionnée dans l’alignement de la première rangée. Il faut les poser en quinconce, avec un décalage. Par ailleurs, vous devrez installer des supports comme des équerres de fixation toutes les 2 rangées. Veillez aussi à ce que le mur soit bien vertical à chaque nouvelle rangée commencée. Aidez-vous d’un niveau pour ce faire. Utilisez des pattes d’ancrage à ressort au besoin pour bien fixer la cloison s’il y a des risques qu’elle bouge.

Réaliser les finitions

Lorsque vous construisez un mur en béton cellulaire et que vous êtes sur la dernière rangée, rappelez-vous que vous devez laisser un espace de 1 à 2 centimètres entre le plafond et le mur. Cela permettra d’installer cette dernière rangée confortablement. Découpez donc la hauteur de vos bétons cellulaires en conséquence. L’espace laissé vide sera par la suite rempli de mortier ou de mousse de polyuréthane. Comblez les joints du mur avec votre mortier de béton aéré.

À lire Envie de silence absolu ? Le mur anti-bruit est votre solution !

Après toutes ces étapes, votre travail est presque terminé et vous pouvez lisser votre mur puis le dépoussiérer. Le carreau de béton que vous avez aéré est terminé, il est maintenant temps de mettre en place le revêtement du mur. Vous ne devez pas laisser le mur en béton cellulaire tel quel !

Dans une pièce sèche, vous pouvez, par exemple, recouvrir la surface brute du béton cellulaire de toile de verre ou d’enduit et de peinture adaptée à ce matériau. Dans une pièce humide comme la cuisine, le carrelage est la finition à privilégier. Par contre, dans une pièce humide avec ruissellement comme une douche, protégez obligatoirement avec un enduit spécial type SPEC en première couche et du carrelage en seconde couche. Votre cloison résistera mieux ainsi à l’humidité.