De la peinture pour isoler votre logement ? INCROYABLE, mais vrai !

De la peinture pour isoler votre logement ? INCROYABLE, mais vrai !

Afficher la table des matières Masquer la table des matières
4.2/5 - (17 votes)

Lors de la réalisation de travaux d’isolation, il est crucial d’utiliser des matériaux de revêtement de qualité. La peinture isolante thermique représente un excellent choix pour le revêtement mural, favorisant la rétention de chaleur et générant des économies de chauffage. Si vous envisagez d’opter pour elle, poursuivez votre lecture pour découvrir tout ce qu’il faut savoir sur cette peinture isolante thermique.

La peinture isolante thermique, une solution d’isolation innovante !

En plus d’être un choix esthétique pour la décoration murale, la peinture isolante thermique empêche le transfert de chaleur. Cette technologie a été mise au point lors de recherches spatiales menées par la NASA visant à élaborer un produit capable de réfléchir les rayons UV. Depuis lors, elle est utilisée comme revêtement mural à la fois esthétique et isolant.

Composée de peinture acrylique, de résines et de composants céramiques, elle tire son efficacité en tant qu’isolant thermique de sa capacité à réfléchir les infrarouges. Elle peut être appliquée aussi bien sur les murs intérieurs qu’extérieurs, voire sur les toits.

À lire Quelles sont les normes pour la pose de carrelage extérieur ?

Les avantages de cette méthode d’isolation thermique

Une peinture thermo-isolante présente de nombreux avantages. Tout d’abord, elle est facile à appliquer et s’adapte à différents supports tels que le bois, le métal, le béton et bien d’autres. Que ce soit au pistolet à peinture, au pinceau ou au rouleau, vous pouvez l’appliquer avec facilité.

De plus, elle améliore l’isolation thermique en réduisant les pertes de chaleur, ce qui permet des économies sur les factures de chauffage et de climatisation. Elle se distingue également par son caractère respectueux de l’environnement, car elle possède très peu de composés organiques volatils et ne produit aucune odeur désagréable. Sa composition lui confère une résistance à la moisissure et régule le taux d’humidité dans la pièce. Enfin, lors de son application sur les murs intérieurs, aucun centimètre n’est perdu. Appliquée sur les murs extérieurs ou la toiture, elle les protège tout en résistant aux intempéries et à la pollution.

Des inconvénients à l’horizon ?

Malgré ces avantages indéniables, la peinture isolante thermique présente quelques inconvénients à prendre en considération avant d’opter pour ce revêtement. Tout d’abord, son coût d’achat est plus élevé par rapport aux autres types de peinture. En effet, celle intérieure est tarifée entre 30 et 50 €/L, tandis que celle extérieure se situe entre 30 et 60 €/L. Il est important de noter qu’un litre de peinture permet de couvrir une surface de 2,45 mètres carrés. Elle est donc relativement coûteuse et nécessite deux couches pour obtenir une opacité satisfaisante. Enfin, il est conseillé de l’utiliser lors de travaux de rénovation énergétique pour maximiser l’efficacité de l’isolation thermique des murs et des plafonds. Utilisée seule sur des surfaces non isolées, elle ne produit pas les mêmes résultats satisfaisants.

Cette peinture innovante constitue un excellent choix de revêtement, alliant décoration murale et confort thermique, sans oublier les économies d’énergie qu’elle permet de réaliser. Cependant, il est préférable de l’utiliser lors de travaux de rénovation énergétique et lorsque votre budget le permet, étant donné son coût relativement élevé. À vous d’évaluer maintenant les avantages et les inconvénients !

À lire Avant qu’il ne soit trop tard : le moment crucial pour nettoyer votre toit

Partagez votre avis