Travaux À quoi sert une tige filetée pour vos travaux d’intérieur ?

Pour faire des travaux d’intérieur, on a souvent besoin de divers outils de bricolage et de quincaillerie. La tige filetée est parmi ceux que vous devrez garder dans votre boîte à outils au même titre que les vis et les boulons. Parce que oui, la tige filetée est une fixation qui diffère d’une vis même si on peut confondre les deux. Qu’est-ce que c’est ? Quelles différences entre tige filetée, vis et boulon ? À quoi ça sert ? Nous répondons à vos questions !

Tige filetée, vis et boulon : quelles différences ?

La tige filetée est un mécanisme de fixation, généralement, en acier inoxydable ou en aluminium, mais qui existe aussi en zinc, en laiton, en plastique… Elle a la forme d’un pas de vis sauf qu’elle est plus longue (plus proche d’une baguette) et est dépourvue de tête aux extrémités. Côté dimensions, sa longueur peut s’étendre de quelques centimètres, suivant le modèle, jusqu’à quelques mètres. Elle est également vendue sous différents diamètres, de 4 à 24 mm avec une capacité de charge. La tige filetée en inox est la plus utilisée par les bricoleurs en raison de sa robustesse et sa résistance à la corrosion.

De l’autre côté, on a les vis qui sont constituées par une tige à pas de vis et une tête. Elles permettent de fixer des pièces de meubles. Quant aux boulons, ils se présentent sous forme de vis (en plus solide) avec une rondelle ou un écrou. On les utilise quand la fixation doit être plus ferme. Leurs usages sont limités comparés à ceux des tiges filetées, bien plus polyvalentes.

Quand utiliser une tige filetée ?

Une tige filetée est une pièce d’assemblage métallique qui convient à la plupart des travaux d’intérieur et d’extérieur à la maison. Elle est largement utilisée dans les constructions BTP, mécaniques et automobiles. On peut sans problèmes se servir de ce dispositif pour le serrage, la fixation, l’ancrage de pièces ou d’objets au mur ou au sol. Que le support soit un mur de brique, une structure en béton, en bois ou en métal, elle s’y adapte.

La tige filetée permettra de fixer n’importe quel objet plus ou moins lourd à un support plein ou creux : fixation d’un chauffe-eau au mur, maintien d’un poteau au sol, ancrage de barrière, assemblage de deux pièces de bois ou menuiseries ou de métal entre elles, suspension de luminaires, installation de gaines métalliques, stabilisation de meubles en bois au mur, etc. Bref, elle a des usages multiples.

Par contre, il faut choisir le diamètre et la taille de votre tige filetée en fonction des charges qu’elle va supporter afin de maintenir la fixation et garantir sa solidité. Un diamètre de 8 mm est, par exemple, capable de supporter un poids de 40 kg.

Quelle tige filetée choisir pour vos travaux d’intérieur ?

Les principaux points à regarder sont le système de fixation, le matériau de conception, le filetage ainsi que les dimensions selon les utilisations prévues.

Fixation classique vs scellement chimique

Cet élément de visserie peut se fixer de manière classique à l’aide de pièces femelles (écrous ou rondelles) lorsqu’on assemble deux ou plusieurs pièces. Mais quand il faut encastrer des éléments au mur ou au sol, le scellement chimique est le plus approprié. C’est une pâte de résine et de durcisseur qu’on injecte à l’aide d’un pistolet dans le trou d’ancrage (2/3 de la longueur) afin de fixer bien solidement les objets. Elle permet une excellente fixation et résistance.

Le choix du matériau de confection

Pour des utilisations à l’intérieur, il peut être intéressant d’opter pour des tiges filetées en zinc ou en laiton pour le côté esthétique. En revanche, privilégiez celles en acier inoxydable si la fixation exige de la haute résistance. Étant anticorrosive, une tige filetée inox est aussi plébiscitée pour des travaux d’extérieur. Sinon, les travaux classiques peuvent nécessiter des tiges filetées en acier standard.

Le filetage, un élément important

Ce dispositif peut présenter un filetage plus ou moins fin. Plus les matériaux sur lesquels vous travaillez sont délicats, plus vous devrez choisir un filetage fin. Si les travaux impliquent des objets lourds, il vaut mieux miser sur un modèle avec un filetage des coursiers. Il existe également des modèles avec des extrémités en forme de cône ou de chanfrein, à choisir selon votre application.

Utiliser une tige filetée

Découper la tige filetée

La découpe est nécessaire uniquement si vous n’avez pas trouvé la référence avec la bonne longueur. Vous pouvez vous aider d’une meule ou d’une scie dans cette opération. Mesurez la taille de l’ancrage et celle de la cheville pour les faire correspondre. Utilisez les écrous en guise de points de repère pour le découpage. Serrez dans un étau à l’aide des écrous pour la maintenir bien fixe, découpez et dévissez les écrous. Limez les bavures et elle est prête à poser.

Fixer une tige filetée

Il vous suffit de suivre les indications pour la pose de la tige filetée. Si la pièce de visserie est classique, percez le trou au niveau du point d’assemblage en respectant les dimensions, insérez-y la tige et fixez avec les écrous. Sur une structure comme un mur, réalisez un trou avec une perceuse. Une taraudeuse aura aussi son utilité après. Appliquez le scellement chimique et enfoncez la vis d’assemblage. Patientez quelques minutes, le temps qu’il sèche avant de fixer les objets.

Extraire une tige filetée cassée

Une tige filetée peut se casser malgré les précautions prises. Si le bord de la tige est encore accessible en surface, ajoutez un écrou et avec une clé à molette, dévissez dans le sens contraire à l’aiguille d’une montre. Par contre si elle est enfoncée, vous devrez entailler l’extrémité, suffisamment pour permettre l’insertion d’un tournevis et le desserrage.

Retour

Tous nos avantages et services en un clin d'oeil !