5 étapes cruciales pour un joint de placo irréprochable PARFAIT !

5 étapes cruciales pour un joint de placo PARFAIT !

Afficher la table des matières Masquer la table des matières
4.9/5 - (29 votes)

Pour réaliser un mur en placoplâtre net et esthétiquement uniforme, le bon jointage des plaques est crucial. Les plaques de plâtre sont une option à la fois facile à mettre en place et polyvalente. De plus, elles offrent un excellent résultat tout en réduisant les coûts du chantier. Cependant, il est essentiel de maîtriser l’art du jointage afin d’obtenir des murs impeccables. Dans cet article, nous vous guidons pour faire des joints entre deux plaques de plâtre en vous expliquant toutes les étapes, de la préparation à la finition.

La préparation de l’enduit à joint

Afin d’assurer un bon jointage de placo, il est essentiel de bien préparer son enduit à joint. Bien qu’il existe des enduits déjà prêts, ceux-là ne conviennent qu’aux petites surfaces. Cependant, pour un grand chantier, il est conseillé d’acheter de l’enduit en poudre et le diluer dans l’eau tout en respectant les dosages recommandés par les fabricants. Un mélange parfait doit garantir une consistance appropriée, ni trop liquide ni trop épaisse.  

L’application de l’enduit

C’est une étape très importante lors des travaux de placoplâtre. Pour une application parfaite, il faut utiliser un couteau à enduire assez large afin d’atteindre les joints entre les plaques de plâtre, tout en veillant à combler tous les espaces de manière uniforme. L’objectif est qu’il n’y ait pas de démarcation de transition des plaques et que la surface soit lisse.

À lire Plutôt plâtre ou placo ? Pour une rénovation intérieure réussie

L’utilisation de la bande à joint

Les bandes à joint sont indispensables pour créer un mur en placo solide. Elles permettent non seulement d’empêcher les éventuelles fissures, mais également de renforcer la structure. Pour assurer une meilleure solidité, disposez les bandes à joint dans l’enduit directement après son application, sans oublier de bien les encastrer et de lisser le tout rapidement avant que ça ne sèche et pour éviter les bulles d’air. 

Une deuxième couche d’enduit

Dès que la première couche d’enduit est sèche, place à l’application de la seconde couche avec un couteau à enduire encore plus large, qu’il faut positionner à plat pour un travail plus propre. Cette couche supplémentaire permettra une couverture totale de la bande à joint et lissera davantage la surface pour une finition soignée. 

À noter qu’il est essentiel de répéter toutes les étapes précédentes au niveau du plafond et des angles des murs. Ces derniers pourraient nécessiter des coins en métal pour un rendu impeccable. 

La finition

La finition est une étape importante lorsqu’il s’agit de jointage. Un ponçage soigné et un nettoyage minutieux garantissent un revêtement mural parfait, mais avant cela, pensez à porter des lunettes et un masque de protection :

À lire Et si vous optiez pour l’isolation au placoplatre pour un meilleur confort thermique ?

  • Le ponçage des joints : attendez que les couches d’enduit sèchent et procédez-y en utilisant du papier de verre à grain fin. Afin d’éviter d’endommager la surface, poncez délicatement.  
  • Le nettoyage : à l’aide d’un aspirateur, enlevez la poussière des murs, du sol et du plafond.  
  • La peinture : cette dernière sera fixée facilement grâce aux joints qui forment une base solide.
     

En conclusion, le jointage des plaques de plâtre est une compétence à acquérir si vous êtes bricoleur. Elle ne nécessite pas une grande expertise, il suffit de suivre les étapes et de choisir les bons produits. 

Partagez votre avis