Comment identifier, prévenir et traiter les champignons sur vos arbres fruitiers

Comment identifier, prévenir et traiter les champignons sur vos arbres fruitiers ?

Afficher la table des matières Masquer la table des matières
4.7/5 - (26 votes)

Cultiver des arbres fruitiers est une activité assez simple qui permet d’avoir une certaine autonomie alimentaire. Malgré leur résistance, les arbres fruitiers ne sont pas à l’abri des champignons. Ces maladies, si elles ne sont pas traitées rapidement, peuvent entraîner des baisses de rendement et des dommages plus ou moins importants sur vos cultures. Dans cet article, nous allons vous montrer comment identifier les infections fongiques, les traiter et surtout les prévenir.

Comment savoir si votre arbre est infecté ?

Les champignons présentent des symptômes propres à chacun, permettant ainsi de les identifier. Voici les plus ravageurs :

  • La tavelure : Elle s’attaque principalement aux pommiers et aux poiriers, causant des taches noires sur les feuilles qui s’assèchent et tombent. Sur les fruits, la zone contaminée cesse de grandir alors que le reste continue à se développer, créant ainsi une déformation.
  • L’oïdium : Ce champignon cible principalement le pommier, le prunier et le cerisier. Il attaque les bourgeons, les feuilles et les jeunes pousses, les recouvrant d’une sorte de poussière blanche qui les assèche et les fait tomber.
  • La moniliose : Bien connu des arboriculteurs, ce champignon s’attaque notamment aux arbres fruitiers à noyau. Il fait pourrir les fruits mûrs et fait apparaître des points blancs visibles qui dessinent des tâches concentriques.

Comment soigner vos arbres fruitiers ?

Les organes atteints peuvent être perdus, mais il est important de protéger vos arbres ainsi que les prochains organes qui vont naître durant le reste du cycle végétatif.

À lire Stockez votre bois ainsi après l’hiver et vous serez surpris par l’efficacité !

  • Pour se débarrasser de la tavelure, le meilleur moyen est d’utiliser des fongicides. À la récolte, éliminez les fruits atteints et les feuilles mortes et détruisez-les.
  • Pour en finir avec l’oïdium, pulvérisez sur votre arbre une solution de bicarbonate de soude et de savon noir, en insistant sur les zones infectées.
  • En ce qui concerne la moniliose, il est préférable de couper et de détruire les parties atteintes, sauf le prolongement des charpentières, puis continuez avec un traitement fongicide adapté.

Comment prévenir l’infection de vos arbres ?

Après avoir traité vos arbres fruitiers, assurez-vous de détruire toutes traces des champignons. Voici quelques conseils préventifs pratiques pour protéger vos arbres :

  • Effectuez des contrôles réguliers pour vous assurer de l’absence des symptômes précédemment cités.
  • Les champignons se développent grâce à l’humidité, donc pour favoriser la circulation de l’air à l’intérieur de la ramure, taillez souvent vos arbres et appliquez un désinfectant sur les plaies.
  • Si vous entretenez un potager, vous pouvez orienter votre plantation de navets aux pieds de vos arbres fruitiers, créant ainsi une action répulsive à l’égard du champignon responsable de la moniliose.
  • Veillez à bien désinfecter vos outils de jardinage pour éviter la propagation des champignons.
  • Durant la fin de l’été et le début de l’automne, traitez vos arbres à la bouillie bordelaise. Attention, ce produit est riche en cuivre, donc utilisez-le avec modération.

La prévention demeure la meilleure solution pour garantir la bonne croissance de vos arbres fruitiers. Restez vigilant quant aux symptômes, maintenez une bonne hygiène de culture et effectuez un entretien régulier.

Partagez votre avis