Bâtiment Comment bénéficier de la Prime Éco-Énergie pour ses travaux de rénovation ?

Avec MaPrimeRénov’, l’écoprêt à taux zéro, le crédit d’impôt transition énergétique, les coups de pouce chauffage et autres aides de l’État et de l’ANAH, la Prime Éco-Énergie font partie des subventions disponibles pour rembourser une partie de vos travaux de rénovation dès lors qu’ils visent l’économie d’énergie en 2022. Ces aides financières ont pour but d’encourager les Français utilisant des maisons/bâtiments « passoires thermiques » à les rénover de manière à réduire leur consommation d’énergie et à les rendre plus performants. Qu’est-ce que la Prime Éco-Énergie et comment fonctionne-t-elle ? Qui peut en profiter ? Quels travaux y sont éligibles ? Comment bénéficier de ce financement et économiser sur vos travaux ? Toutes les réponses !

La Prime Éco-Énergie, c’est quoi ?

La Prime Éco-Énergie (ou Prime Énergie) est un financement mis en place par l’État par le biais du Ministère de la Transition écologique et solidaire. Elle entre dans le cadre du programme des Certificats d’Économie d’Énergie ou CEE qui vise la réduction de la consommation globale d’énergie sur l’ensemble du territoire français. L’avantage avec la prime éco énergie est que vous pouvez obtenir jusqu’à plusieurs centaines d’euros de financement durant vos travaux. Seulement, votre prime sera calculée suivant le type de travaux effectué, les économies d’énergie à la clé et la région selon les conditions préétablies par l’État. Elle se cumule avec Ma Prime Rénov’, le Crédit d’impôt, la TVA réduite… si vos travaux remplissent les conditions requises.

Qui peut bénéficier de la Prime Eco Energie ?

Cette aide financière à la rénovation énergétique s’adresse aux particuliers, propriétaires ou locataires, qui se lancent dans des travaux d’économies d’énergie au sein de leurs résidences principales ou secondaires. Mais elle peut également être accordée à tout porteur de projet, physique ou moral, réalisant l’isolation et rénovant leurs équipements de chauffage. Les bénéficiaires incluent aussi bien les particuliers que les collectivités, les industriels, les bailleurs sociaux, etc. Bref, cette prime énergétique est accessible à tous, et ce, sans condition de revenus. Par contre, il faut que les travaux soient éligibles aux CEE et aient lieu dans un logement situé en France.

Comment ça marche ?

Le principe de la prime éco-énergie est relativement simple. Dans le cadre des CEE, l’État impose aux fournisseurs d’énergie et de carburant un quota d’économie d’énergie à respecter sous peine de lourdes sanctions financières. De ce fait, ils mettent tout en œuvre pour atteindre leur quota. Ils vont inciter les consommateurs à faire des travaux de rénovation énergétique en leur accordant cette subvention et en leur proposant un accompagnement sur mesure dans ce projet.

Les conditions pour prétendre à cette prime sont de :

  • Rénover un logement de plus de 2 ans et situé en France
  • Réaliser les travaux éligibles au dispositif CEE
  • Faire une demande de CEE en amont des travaux (avant même d’engager un professionnel)
  • Recourir à un artisan RGE ou Reconnu Garant de l’Environnement

Quels travaux sont éligibles à la prime énergie ?

L’obtention d’une prime CEE est possible pour tous les travaux liés à l’isolation, le chauffage, la régulation et la ventilation qui permettent de faire baisser la consommation d’un bâti et d’améliorer son efficacité énergétique. À savoir : 

  • Isolation : tous travaux d’isolation de sol, planchers, murs, toiture, toit-terrasse, combles, fenêtres…
  • Chauffage: installation d’équipements plus économes en énergie, ex : pompe à chaleur, chaudière biomasse, radiateur, chauffe-eau, système solaire, appareil de chauffage au bois…
  • Régulation: mise en place de robinet thermostatique, de système de programmation par intermittence, d’éclairage faible consommation…
  • Ventilation : mise en œuvre de système de ventilation hybride, simple flux hygroréglable, double flux…
Isolation de sol

Quelles démarches pour en profiter ?

Les démarches sont simples et rapides pour profiter de la prime CEE lors des travaux de rénovation énergétique. Rendez-vous sur les pages des fournisseurs d’énergie pour vérifier l’éligibilité de vos travaux et les faire estimer. Vous devrez par la suite vous inscrire et créer votre dossier de demande de prime énergie en ligne (*seulement s’ils sont éligibles).

En général, il faut renseigner :

  • La localisation exacte de la maison
  • La superficie de l’habitation
  • Le mode de chauffage
  • Le nombre des occupants habitant la maison
  • Les ressources du foyer

Les étapes suivantes seront de signer le devis afin de valider votre demande, puis d’engager un artisan certifié RGE et de réaliser vos travaux. Vous indiquez la fin de la rénovation sur votre espace client et vous recevez votre prime éco énergie par chèque ou par virement, généralement sous 5 à 20 jours. Certains fournisseurs la proposent sous forme de bons d’achat, à l’instar de Leclerc où ils peuvent représenter jusqu’à 35 % du coût des travaux. D’autres appliquent directement une déduction sur facture en faisant appel à leurs artisans partenaires.

Un foyer modeste peut à la fois jouir de la Prime Energie, MaprimeRénov’, CITE, TVA réduite et d’autres subventions sous réserve des conditions obligatoires. Dans ces cas, la prise en charge de la rénovation énergétique peut aller jusqu’à 100 %.

Retour

Tous nos avantages et services en un clin d'oeil !