Travaux-de-renovation-quel-isolant-choisir

Travaux de rénovation : quel isolant choisir ?

Afficher la table des matières Masquer la table des matières
Rate this post

Lors de votre réflexion vis-à-vis des travaux de vos futurs travaux de rénovation, il est normal que vous vous interrogiez sur les matériaux à utiliser pour un rendement maximal. Mais, entre les différents types d’isolants, leurs atouts et leur utilisation selon le type de travaux donné, on peut vite être embrouillé. Voici donc un petit guide simple pour vous aider.

Le rôle de l’isolant

L’isolant ou isolant thermique est un élément essentiel à prendre en compte dans vos travaux d’économie d’énergie. En effet, l’isolant contribue à garder la chaleur chez vous tout en vous prémunissant du froid à l’extérieur, ce qui vous permet de faire des économies sur vos factures d’énergie.

 

À lire Quelles sont les normes pour la pose de carrelage extérieur ?

Il existe trois critères simples qui font d’un matériel, un bon isolant : 

  • Sa conductivité thermique
  • Sa résistance thermique
  • Sa capacité à retenir la pénétration de la chaleur.

Ces trois éléments sont les critères principaux d’une bonne isolation thermique. Ces critères seront également agrémentés de vos besoins spécifiques comme l’isolation sonore, la résistance aux nuisibles ou encore, le coût d’installation.

 

Les isolants viennent en grand nombre et selon plusieurs variétés possibles. En fonction de votre besoin et de votre budget, vous pourrez déterminer celui qui vous convient.

À lire Avant qu’il ne soit trop tard : le moment crucial pour nettoyer votre toit

Les différents types d’isolants

Il existe plusieurs types d’isolants connus : synthétiques, minéraux et naturels. Nous allons voir ensemble lequel conviendrait le mieux selon vos besoins.

Les isolants synthétiques

Un isolant de choix pour les petits budgets, l’isolant synthétique se pose sous forme de plaques souvent composées de polystyrène ou par injection. Ces matériaux sont pratiques pour l’isolation des sols, des murs et des combles.

Les isolants synthétiques

Offrant de bonnes performances thermiques, ils sont aussi durables dans le temps et disponibles pour de nombreux usages. Ces isolants synthétiques sont aussi pratiques puisque prenant peu de place.

À lire Comment trouver un expert du ramonage à Paris 1 ?

 

Prenez garde toutefois, car ces matériaux sont assez polluants et peuvent influer sur la santé à la pose et en cas de dégradation.

Les isolants minéraux

Bon marché et performants, les isolants minéraux se retrouvent souvent sous forme de laines de roches. Ces matériaux peuvent être posés sous de nombreuses formes allant du bloc au panneau en passant par les rouleaux et les projections de laines couvrant de grandes surfaces.

Les isolants minéraux

À lire Votre trottoir toujours occupé ? Voici comment bloquer légalement le stationnement !

Les matériaux comme le verre cellulaire et la perlite sont idéaux pour l’isolation des toits et des murs. La laine de roche est quant à elle très couramment utilisée pour l’isolation des murs, planchers, combles et toits.

 

Ils sont très utiles pour l’isolation phonique, résistent bien aux flammes, sont d’origine naturelle et s’adaptent à tout type de travaux. Faites cependant attention, car ces matériaux craignent l’eau et doivent être traités.

Les isolants naturels

 

À lire Plexiglas : a-t-il réellement sa place chez vous ?

 

Les isolants naturels

Entre l’ouate, la laine de mouton, le chanvre et bien d’autres, les isolants naturels sont utilisés depuis toujours, parce qu’issus de la nature. Souvent plus chers que leurs contreparties synthétiques et minérales, ces matériaux sont plus performants et offrent l’avantage d’une maison verte, respectueuse de l’environnement et sans risques sur votre santé (à moins d’avoir des allergies).

 

Faites tout de même attention puisque bien que naturels, ces matériaux doivent subir des traitements contre les éléments.

 

Partagez votre avis