Comment sécuriser votre escalier intérieur ?

securiser escalier

Avoir un escalier intérieur, c’est bien beau et pratique pour circuler dans une maison à étage ou avec mezzanine. Mais il expose les habitants à un risque permanent, surtout lorsqu’il y a des enfants à la maison. Savez-vous que les chutes dans les escaliers représentent environ 10 % des accidents domestiques ? Sécuriser cet élément est donc une priorité bien qu’il n’est pas légalement obligatoire. Si les dispositifs de sécurité peuvent aussi améliorer la déco, c’est encore mieux. Voici 4 solutions à mettre en place pour limiter les risques de glissades et d’accidents dans les escaliers.

Aménager un escalier avec des contremarches

Déjà, il faut commencer par choisir et aménager le bon type d’escalier. Un escalier normal sera beaucoup plus sûr qu’un escalier sans contremarches ou un escalier à claire-voie. Ces derniers sont associés à des risques plus importants de chutes et de glissades entre les marches. Si besoin, installez des contremarches en contreplaqué. Vous pouvez également mettre en place des nez-de-marche (qui recouvrent les bords tranchants des marches d’escalier) de façon à éviter les blessures si un enfant s’y coince les pieds, par exemple.
escalier avec des contremarches
Autre point important, optez pour un matériau sécuritaire, autrement dit non glissant pour votre escalier. On évite donc le marbre poli et les revêtements lisses. À la place, on peut préférer un revêtement en relief ou un carrelage antiglisse ou du bois que vous recouvrirez avec des tapis d’escalier, moquette, bandes, jonc de mer ou rubans antidérapants. Les dimensions des marches elles-mêmes jouent un rôle essentiel en termes de sécurité. L’inclinaison conseillée pour grimper et descendre l’escalier confortablement est de 25 ° à 45 °. Privilégiez une hauteur de 17 cm à 21 cm et une largeur de 45 cm pour les marches.

Installer une rampe d’escalier et une main courante

Une rampe avec main courante au moins sur un côté de l’escalier et idéalement sur ses deux côtés est un aménagement plus que recommandé pour la sécurité des enfants, personnes âgées ou personnes à mobilité réduite. Ces rampes leur serviront de soutien à la montée ou à la descente des marches. Elles préviendront ainsi les chutes.
Par contre, il faut noter que le garde-corps et main courante doit suivre des normes définies par le code de la construction. L’écartement des barreaux de la rampe doit, par exemple, être égal ou inférieur à 11 cm. Metalenstock est le grand spécialiste des garde-corps, rampes et marches d’escalier, mains courantes et dispositifs de sécurité métalliques. Pour équiper votre habitation de barrière, clôture, rambardes, balustrades, grilles ou caillebotis, vous pouvez vous adresser à ce fournisseur. Il vous propose des modèles en kit ou sur mesure, adaptés aux spécificités de votre intérieur et toujours respectueux des normes d’accessibilité en vigueur.

Poser une barrière de sécurité

Si vous avez des enfants de bas âge, la barrière de sécurité en bas et en haut des marches est un must. Elle est, normalement, dotée d’un portillon ou d’un système de verrouillage que les enfants ne pourront pas ouvrir par eux-mêmes. On distingue aujourd’hui des modèles avec deux portillons intégrés, d’un côté et de l’autre de la barrière, ainsi que des modèles avec des fermetures automatiques pour une sécurité optimale. Son rôle est donc d’empêcher l’accès aux escaliers en cas d’inattention.

La barrière de sécurité doit être en métal et conforme à la norme de fabrication NF EN 1930. Sa hauteur minimale est de 75 cm. Quant aux écartements des barreaux, il faut qu’ils soient inférieurs à 6,5 cm.

Pour éviter les mésaventures, n’oubliez pas les questions de bon sens. Surveillez de près votre enfant afin d’amoindrir les risques d’accident domestique. Enlevez tous les objets trainant sur les marches, car le moindre obstacle est dangereux pour quiconque empruntant l’escalier. De plus, ils attireront l’attention de vos enfants qui n’hésiteront pas à s’y aventurer. Habillez aussi leurs pieds des fameuses chaussettes antidérapantes.

Bien éclairer votre escalier

La lumière est primordiale dans l’escalier, notamment quand il y a des personnes malvoyantes dans la maison ou même pour les plus petits. L’idée est d’au moins installer un éclairage en bas de murs de la cage d’escalier. Mais bien sûr, il est préférable d’avoir des éclairages réguliers sur les contremarches pour qu’elles soient bien visibles. Il existe même aujourd’hui les diodes automatiques à capteurs de mouvements/pression qui s’allument au passage des gens, très pratiques pour circuler en toute sécurité de jour comme de nuit.

Afin de guider les pas, une autre astuce est de mettre des petites bandes lumineuses au niveau des nez-de-marche. Dans le même esprit, vous pouvez décorer les marches avec des stickers ou autocollants aux motifs de votre choix. Collez-les précisément là où on doit poser les pieds pour plus de sécurité.

Enfin, ne négligez pas l’entretien de votre escalier. Vérifiez régulièrement si les garde-corps, les rampes, les marches, les contremarches et les éléments de votre escalier sont assez solides. Des fissures et des surfaces irrégulières présentent déjà un danger. Et littéralement, même un simple clous qui dépasse appelle un marteau. Faites réparer par un spécialiste au besoin.

escalier
Retour

Tous nos avantages et services en un clin d'oeil !