Combien vous coûtera l'isolation par l'intérieur de votre maison en 2024

Combien vous coûtera l’isolation par l’intérieur de votre maison en 2024 ?

Afficher la table des matières Masquer la table des matières
4.8/5 - (20 votes)

Afin de réduire les pertes d’énergie et maîtriser le coût de la consommation, l’isolation des murs s’impose comme la solution la plus adaptée et efficace.

En général, cette assertion demeure valide. Cependant, il est important de noter que pour les murs, il est possible de procéder à une isolation aussi bien par l’intérieur que par l’extérieur.

Étant donné que le coût de l’isolation par l’intérieur est relativement plus abordable que celui de l’isolation par l’extérieur, de nombreuses personnes optent pour cette option. Comment estimer alors le coût d’une isolation des murs par l’intérieur ?

À lire Fournisseur d’énergie : Pourquoi choisir OHM Energie ?

Pourquoi faut-il isoler les murs d’une maison et quelles sont les techniques disponibles ?

Vivre dans une passoire thermique, où les pertes de chaleur sont fréquentes et marquées, n’est pas particulièrement agréable, ni sur le plan du confort, et encore moins sur le plan financier.

Ainsi, isoler vos murs, le toit et les fenêtres semble être la meilleure démarche. Cela vous permettra d’éviter de perdre entre 20 et 25 % de la chaleur de votre foyer, en plus de réaliser des économies sur vos factures de consommation.

Parmi les types d’isolation disponibles, on retrouve l’isolation par l’intérieur. Très prisée en raison de son coût abordable par rapport à la qualité d’isolation qu’elle offre, elle propose différentes options :

  • Avec ossature,
  • Avec pose de panneaux isolants par collage,
  • Avec pose de panneaux isolés, doublés d’un parement collé,
  • Par insufflation.

Quel est le coût d’une isolation par l’intérieur ?

Pour établir le prix d’une isolation par l’intérieur dans une maison, plusieurs critères doivent être pris en compte.

À lire Et si vous optiez pour l’isolation sous vide lors de votre rénovation énergétique ?

Il est essentiel de noter que cela se calcule au mètre carré. Il convient d’ajouter à cela le coût de la main-d’œuvre, ainsi que la surface totale du mur à isoler.

Enfin, chaque type de matériau isolant a un prix distinct, ce qui joue également un rôle dans la variation du coût.

En règle générale, le prix d’une isolation par l’intérieur varie entre 25 et 80 € par mètre carré. En ce qui concerne les économies réalisables, elles sont estimées à 376 € par an en moyenne.

Quels sont les prix des matériaux utilisés lors d’une isolation par l’intérieur ?

Une fois que vous avez pris connaissance de la surface totale à isoler, il vous reste à choisir le matériau ou le panneau isolant à utiliser sur cette surface, ainsi que leur prix respectif.

À lire Le Goupillon : votre poêle à bois le réclame !

Prix des matériaux isolants :

  • Entre 3 et 50 € par mètre carré pour la laine minérale (laine de verre ou de roche),
  • Entre 5 et 10 € par mètre carré pour les isolants minces (utilisés uniquement comme compléments),
  • Entre 10 et 50 € par mètre carré pour le verre cellulaire,
  • Entre 15 et 20 € par mètre carré pour les fibres végétales (fibre de lin, de bois, de chanvre, laine de coton, etc.),
  • Entre 15 et 20 € par mètre carré pour le polystyrène,
  • Entre 15 et 20 € par mètre carré pour le polyuréthane.

Prix des panneaux isolants avec parement

  • Entre 10 et 20 € par mètre carré pour les panneaux de plâtre et laine de roche,
  • Entre 20 et 35 € par mètre carré pour les panneaux en plâtre et polystyrène expansé,
  • Entre 20 et 35 € par mètre carré pour les panneaux en plâtre et polystyrène extrudé.

L’isolation par l’intérieur est-elle subventionnée par l’État ?

Si vous avez une surface assez étendue à isoler, le coût des travaux peut rapidement augmenter, surtout en incluant les tarifs de la main-d’œuvre.

Heureusement, il est tout à fait possible de bénéficier des aides de l’État et de cumuler plusieurs d’entre elles pour financer votre projet d’isolation par l’intérieur. À noter qu’il est possible de cumuler jusqu’à 90 % du coût total des travaux avec ces aides.

Ces aides comprennent principalement :

  • Le crédit d’impôt transition énergétique,
  • Les subventions de l’ANAH, comme MaPrimeRénov’,
  • L’éco-prêt à taux zéro PTZ,
  • La prime énergie, etc.

 

À lire Chauffage d’appoint : le SAM et le SAM Little les deux modèles phares de cette année

Partagez votre avis