5 signes qui ne trompent sur votre isolation des murs

5 signes qui ne trompent pas sur votre isolation des murs

Afficher la table des matières Masquer la table des matières
4.3/5 - (30 votes)

Ressentez-vous une baisse notable de votre confort thermique et observez-vous une hausse inexpliquée de votre consommation énergétique à domicile ? Ces signaux pourraient bien être les symptômes d’une isolation des murs défaillante. Dans cet article, découvrez les signes révélateurs d’une isolation inefficace des murs et explorez des solutions pratiques pour corriger ces problèmes, afin d’améliorer votre bien-être thermique tout en réduisant votre facture énergétique.

Les signes alarmants d’une mauvaise isolation des murs

L’isolation des murs est d’une importance capitale, lors de déperdition, vous vous retrouvez sans le savoir avec des factures qui flambent et un inconfort réel au sein de votre domicile. Bien que vous ne puissiez pas la voir à l’œil nu, une mauvaise isolation doit être résolue rapidement. Et bien que cela puisse effrayer plus d’un, ce type de travaux, aussi gros soient-ils, sont soumis aux aides de l’État.

Voici quelques indices révélateurs que votre maison présente des pertes de chaleur.

À lire Voici les 6 critères à réunir pour bénéficier de la Prime Air Bois !

1. Des courants d’air même lorsque les portes sont fermées

Si vous ressentez des courants d’air légers lorsque vous êtes à l’intérieur de votre logement, il est probable qu’il y ait des infiltrations d’air. Pour en avoir la certitude, effectuez un test simple : déplacez lentement une bougie allumée près du mur suspecté, si la flamme vacille, c’est un signe d’infiltration d’air.

2. Une augmentation de la consommation énergétique

Une facture de chauffage élevée peut également résulter d’une mauvaise isolation thermique. En effet, des murs mal isolés entraînent une augmentation de la température de consigne du thermostat, entraînant ainsi une consommation énergétique plus élevée.

3. Présence d’humidité sur les murs

C’est l’un des signes les plus évidents qui devrait vous alerter. Si vous observez des traces d’humidité, des papiers peints se décollant, de la condensation, des moisissures ou des écaillements de peinture, il est très probable que vos murs soient mal isolés.

4. Des parois froides

Si vos murs semblent froids au toucher, posez votre main sur un mur et faites un test simple : si le mur est froid, cela indique une mauvaise isolation. Si le mur est chaud, mais perd de la chaleur à mesure que vous vous rapprochez d’une porte ou d’une fenêtre, cela révèle un problème d’isolation au niveau de la menuiserie.

À lire Ces 5 endroits sont principalement responsables des pertes de chaleur chez vous ! Agissez vite

5. Une répartition inégale de la chaleur dans vos pièces

Si certaines pièces sont plus difficiles à chauffer que d’autres, cela devrait vous alerter sur un problème d’isolation, ou bien une méthode de chauffage peu efficace. Des tests complémentaires peuvent vous aider à trouver la source du problème.

Que faire en cas de mauvaise isolation des murs ?

Si des problèmes d’isolation sont avérés, vous avez deux solutions possibles :

  • Isolation des murs par l’intérieur

lorsque nous parlons d’isolation des murs, c’est l’option la moins coûteuse, consistant à revêtir simplement vos murs d’un matériau isolant pour réduire les ponts thermiques sans les éliminer complètement. Il est important de noter que cette méthode est éligible à des aides financières. Cependant, cette approche rend le logement temporairement inhabitable pendant les travaux et réduit la surface de votre domicile.

À lire 10 aides financières à ne pas rater en 2024 pour vos travaux de rénovation énergétique

Le coût varie en fonction de la surface à isoler et du matériau isolant utilisé, et se situe généralement entre 50 € et 90 € par mètre carré.

  • Isolation des murs par l’extérieur

Il s’agit de la méthode la plus efficace, enveloppant la maison avec un matériau isolant pour éliminer tous les ponts thermiques. Vous avez le choix entre l’isolation avec un enduit hydraulique, un enduit de finition ou des bardages sur l’isolant. Cependant, des démarches administratives auprès de votre mairie sont nécessaires, et les travaux sont sujets aux conditions climatiques.

Cette méthode est plus coûteuse, avec des tarifs variant en fonction de votre choix final :

  • Isolation sous enduit : entre 120 et 220 € par mètre carré.
  • Isolation sous bardage : entre 180 et 270 € par mètre carré.

En fin de compte, résoudre les problèmes d’isolation dans votre logement représente non seulement un soulagement financier, mais également une nette amélioration de votre confort.

À lire Prime Air Bois : vous êtes peut être éligible sans le savoir !

1 avis sur « 5 signes qui ne trompent pas sur votre isolation des murs »

Partagez votre avis