Quelle est la meilleure qualité de carrelage ?

meilleure qualite carrelage

Le carrelage reste le revêtement préféré des Français quand il s’agit d’habiller les sols ou les murs. Son utilisation ne se limite plus seulement à ceux de la salle de bain ou de la cuisine. Désormais, on retrouve de plus en plus ce revêtement dans les autres pièces de la maison : couloir, salon, chambre, terrasse, etc. On apprécie surtout son côté pratique, car le carrelage est très facile à nettoyer. D’autant que les styles se déclinent à l’infini ou presque avec de multiples choix de design, de couleurs, d’effets et de finitions. Mais au-delà de l’aspect esthétique, vous devrez aussi bien choisir la qualité de votre carrelage afin d’assurer sa longévité.

Quels sont les différents niveaux de qualité des carreaux ?

Les carreaux sont obtenus en combinant et en cuisant l’argile avec des matières naturelles comme le sable, le feldspath, la silice, le quartz, etc. Leur qualité d’un carrelage repose sur la quantité d’argile qu’ils contiennent. Moins il y en a, mieux c’est. Si vous recherchez des carreaux de la meilleure qualité comme ce que propose Connan Matières & Sens, magasin de carrelage haut de gamme à Nantes, il vous faut miser sur ceux où le pourcentage d’argile est très faible. On distingue 4 qualités différentes :

qualite carrelage

  • Le carrelage à pâte rouge

Lorsque l’arrière du carreau est rouge, cela signifie que le carrelage est fait de grès de terre rouge, donc a un pourcentage élevé en argile. C’est certainement le plus poreux et le moins résistant bien qu’il soit facile à couper, simple à poser et très abordable. Comme ce type de carreaux se casse facilement, il ne convient ni aux lieux de passages ni à l’extérieur.

  • Le carrelage à pâte blanche

L’arrière du carreau est blanc. Il est déjà plus robuste que le carrelage à pâte rouge. Il est aussi très accessible en termes de prix. Mais ce carrelage reste poreux et sensible à l’usure. On évitera de l’installer dans des pièces humides à l’instar de la salle de bain. Malgré sa qualité esthétique, il a aussi tendance à se salir facilement.

  • Le grès cérame teinté dans la masse

Ce type de carreaux peut être émaillé ou non. Il est souvent de même couleur et se démarque par un aspect mat ou brillant. Si vous voulez un revêtement qui dure dans le temps, vous apprécierez la solidité du grès cérame. Il résiste bien à l’usure et aux impacts. On est dans une gamme de prix un peu plus élevée.

  • Le grès cérame pleine masse

Si vous exigez le top qualité, c’est le grès cérame pleine masse qui vous convient. Ces carreaux ne sont pas émaillés et ont une faible porosité. S’ils coutent plus cher, ils sont aussi ultras robustes. On peut sans problème les utiliser dans les pièces humides et les lieux de forts passages. Il peut imiter les matières comme le ciment, le béton, le bois, le marbre…

  • Les carreaux de ciment

Les carreaux de ciment possèdent de très beaux aspects visuels, arborant généralement de teintes chaudes et des motifs floraux. On les utilise fréquemment en déco et dans les pièces humides. En raison de leur qualité artisanale, leur pose est plus technique et leur entretien plus complexe. Ces carreaux sont fragiles, ils requièrent une longue opération d’étanchéisation et ne supportent pas les produits d’entretien trop agressifs (javel, vinaigre, etc.). Attention à les distinguer du carrelage imitation carreau de ciment.

Quelles sont les caractéristiques techniques d’un carrelage de qualité ?

Bien sûr, on ne choisira pas la même qualité de carrelage pour la cuisine, la chambre, une pièce d’eau ou la terrasse, par exemple. Il s’agira donc ici de vérifier les particularités techniques du carrelage afin de l’adapter à la pièce où il sera destiné.

  • Le PEI, indice de résistante à l’usure et au passage

Un carrelage PEI III, le minimum, est adapté aux lieux à passage modéré, exemple : chambre à coucher ou salle de bains. Un carrelage PEI IV convient aux pièces de vie où la circulation est normale. En revanche, il faut un carrelage PEI V là ou il y a beaucoup de va-et-vient, exemple : à l’entrée, dans la cuisine, etc.

  • Le classement UPEC

Les 4 lettres de la norme UPEC signifient= usure due à la marche ou au passage ; = poinçonnement : pieds de meubles ou talons aiguillent ; = résistance à l’eau et = résistance aux agents chimiques courants. Les indices placés à côté de chaque lettre vont de 1 à 4, le 1 étant le niveau de résistance le moins élevé. Pour une cuisine, la valeur E et C doivent être les plus élevées. Pour les pièces à vivre ou le garage, ce sont plutôt les valeurs U et P et ainsi de suite.

  • Les normes d’adhérence du carrelage

L’UPEC définit également l’adhérence ou la résistance aux glissements des carreaux :

  • Par niveau de résistance aux glissements à pieds nus croissant, on distingue le groupe A, B et C. Le C indique, par exemple, une excellente adhérence, tout indiquée dans une salle de bain.
  • Par niveau de résistance aux glissements à pieds chaussés, on distingue 5 groupes allant de R9 à R13. Le R13 correspond à une adhérence optimale, idéale pour les pièces comme le salon, l’entrée, la cuisine…
  • La résistance aux rayures et abrasions

Pour savoir si le carrelage résiste peu ou très bien aux rayures, on se réfère à l’indice MOHS qui va de 1 à 10. De 1 à 4, les carreaux ont une faible résistance. De 5 à 6 leur résistance est normale. De 7 à 8, sa résistance est bonne et de 9 à 10, ils résistent parfaitement aux rayures.

Conclusion

Le prix est loin d’être un bon indice pour estimer la qualité des carreaux, un carrelage cher n’est pas forcément de bonne qualité et inversement. Afin de choisir le meilleur carrelage, c’est à la composition des carreaux que l’on doit s’intéresser. Mais surtout, il faut que ses caractéristiques correspondent au type et aux utilisations de la pièce. Même en matière de formats et de couleurs, vous devrez tenir compte de ces paramètres, car certains designs ne conviennent pas à certaines surfaces ou dans une petite pièce, le carreleur peut conseiller des carrelages de couleur claire pour agrandir visuellement l’espace alors que dans la cuisine, on veut quelque chose de peu salissant et facile à nettoyer.

Autre point important : veillez aussi à utiliser du carrelage d’intérieur pour l’intérieur et du carrelage d’extérieur pour la terrasse et les espaces extérieurs afin d’éviter une altération prématurée de votre revêtement. Les prix des carrelages varient entre 15 € à 250 €/m2, cette disparité de prix s’explique par les différences de qualité. On peut déjà acheter des modèle de qualité dès 40-60 €/m².

Retour

Tous nos avantages et services en un clin d'oeil !