Dit-on carreleur ou carrelagiste ?

Les carreaux de céramique tout comme les carreaux de faïences sont couramment utilisés pour former un revêtement au sol ou un revêtement mural. Le carrelage au sol est adapté aux différentes pièces de la maison. Le carrelage mural est plus commun dans les pièces spécifiques comme la salle de bain et la cuisine. On peut également opter pour le carrelage d’extérieur en guise d’ornement pour le sol de la cour, de la terrasse, du balcon, autour de la piscine…
Quand on souhaite poser ce type de revêtement, on fait généralement appel à un poseur de carrelages. Mais dit-on carreleur ou carrelagiste pour appeler ce professionnel ?

Le carreleur est bien l’artisan spécialiste de la pose de carrelage

Le carreleur/carreleuse est bien le nom pour désigner l’ouvrier/ouvrière qui assemble les carreaux pour en revêtir les planchers, les murs et autres surfaces à l’intérieur ou à l’extérieur d’un bâtiment. Bien que certaines personnes disent parfois carrelagiste, ce mot ne figure pas dans le dictionnaire en réalité.
L’artisan carreleur maîtrise les règles de pose ainsi que les normes à respecter dans cette opération. Il connaît quels produits utiliser dans telles et telles conditions. Il est également parfaitement outillé. Le carreleur travaille sur les différents types de carrelage, soit sur des matériaux tels que le grès, le marbre, le granit, l’ardoise, la terre cuite, pierre calcaire, terrazzo, etc. En dehors du parement proprement dit, il doit préparer les surfaces et il peut être amené à tailler les carreaux au préalable. Il maitrise les techniques de dessin décoratif, un peu à la manière d’un artiste, pour créer les motifs demandés par le client : damier, mosaïque, granito…
pose de carrelage

En quoi consiste le travail d’un carreleur professionnel ?

carreleur professionnel

Que fait le carreleur ? Le carreleur et non carrelagiste, procède par étapes pour réaliser le carrelage. C’est à lui de mesurer la surface et découper les carreaux au besoin. Il répare et prépare les surfaces à recouvrir. Il doit notamment appliquer la base de fixation, disposer les matériaux, réaliser les joints et les finitions (pose de plinthes, polissage, isolation et nettoyage). Cet ouvrier peut ainsi assembler les carreaux sur un lit de mortier ou un lit de sable ou bien les coller sur une surface de pose dure, propre et sèche à l’aide de colle ou de ciment-colle.

Pour qu’il ne résulte aucun décalage, le carreleur suit minutieusement les règles de l’art. Il peut opter pour une technique de pose droite (classique) ; en diagonale (effet d’espace) ; en chevrons ou en bâtons rompus (effet parquet) ; à cabochons ; en damier… selon le style recherché. Voilà pourquoi vous devrez faire appel à un carreleur pro qualifié.

Quand faire appel à un carreleur ?

On peut faire appel au carreleur pour réaliser les finitions d’une construction neuve, mais aussi dans le cadre de réparation ou de rénovation des surfaces sur une construction existante, des planchers aux murs en passant par les terrasses, les fonds de piscine… Il intervient à la suite des autres corps-métier du gros-œuvre et de plomberie, chauffage, électricité, menuiserie, etc.

Vous pouvez solliciter ses conseils pour bien choisir le carrelage par rapport au type de surface à parer et à l’environnement. La faïence est, par exemple, tout indiquée pour les pièces humides comme la salle de bain et la cuisine en raison de sa haute résistance à l’humidité. La céramique, bien plus robuste, s’adapte plutôt aux pièces de vie où on va et vient. Pour le sol extérieur, on privilégie les propriétés antidérapantes, la résistance aux intempéries, etc. Il existe aussi un large éventail de motifs : effet bois, effet pierre, vintage, arabesques, fresques, floraux, géométriques, créatifs… pour dynamiser votre intérieur.

carreleur

Combien coûte la pose professionnelle de carrelage ?

carreleur

La main-d’œuvre d’un carreleur professionnel coûte aux environs de 25 à 50 €/m² pour une pose droite. La mosaïque ou les poses plus complexes sont facturées plus cher. Il est quelquefois possible de profiter de la TVA à 10 % sous conditions. 

Pour ce qui est du carrelage, le prix au m² dépend du type de matériau :

  • Ardoise : 30 à 60 €
  • Travertin : 30 à 60 €
  • Pierre calcaire : 40 à 100 €
  • Faïence : 20 à 150 €
  • Marbre : 45 à 200 €
  • Granit : 60 à 200 €

Au vu des prix des matériels, il vaut mieux rénover ou habiller vos sols avec l’artisan carreleur. Déjà parce qu’il offre une assurance et une garantie décennale sur ses réalisations, c’est le gage d’un travail de qualité et de la pérennité du revêtement.

Retour

Tous nos avantages et services en un clin d'oeil !