Poêle à granulés : ce réglage secret vous fera de belles économies tout l’hiver

Poêle à granulés : ce réglage secret vous fera de belles économies tout l’hiver

Afficher la table des matières Masquer la table des matières
3.9/5 - (33 votes)

Les températures chutent de plus en plus, et le froid commence à s’installer. Pour rester au chaud, il est maintenant inévitable de rallumer les chauffages. Possédez-vous un poêle à granulés ? Découvrez sans plus tarder comment le régler pour réduire l’achat de pellets de bois, réaliser des économies sur vos factures d’énergie et chauffer efficacement votre logement.

Les poêles à granulés sont tout aussi efficaces que les chauffages !

Également appelés poêles à pellets, ils sont de plus en plus prisés par les Français en raison de leur coût réduit, notamment depuis la hausse des prix de l’énergie.

Ces appareils se distinguent des chauffages et des radiateurs par l’utilisation de granulés de bois comprimés comme combustible, les rendant plus respectueux de l’environnement. De plus, ils offrent une automatisation facilitant la gestion de la température à l’intérieur des maisons, créant ainsi une ambiance chaleureuse rappelant celle d’une cheminée traditionnelle.

À lire Maison de 50 m² : quelle quantité de pellets dont vous avez besoin ?

Comment profiter de votre poêle à granulés ?

Pour tirer le meilleur parti de votre poêle à granulés, suivez ces recommandations professionnelles :

  1. Nettoyez-le régulièrement pour prolonger sa durée de vie et garantir un fonctionnement optimal.
  2. Choisissez judicieusement vos granulés en optant pour des pellets certifiés, avec des résidus de cendres réduits et une combustion propre.
  3. Réglez le thermostat à la température idéale pour réaliser des économies et éviter la surchauffe, principale cause de factures d’énergie élevées.
  4. Programmez-le correctement en réduisant la température lorsque vous êtes absent ou pendant la nuit pour économiser de l’énergie.

Voici comment régler votre poêle à pellets pour économiser pendant la saison froide

Sur votre appareil, existe un paramètre souvent méconnu, mais crucial pour améliorer son efficacité énergétique : la vitesse du ventilateur à extraction, communément appelé ventilateur à combustion. Ce dernier joue un rôle capital dans l’évacuation des gaz de combustion.

Mais qu’appelle-t-on vitesse du ventilateur ?

La vitesse du ventilateur de combustion est un élément sous-estimé par de nombreux utilisateurs de poêles à granulés, pourtant, elle a un impact significatif sur l’efficacité de l’appareil. En effet, cette vitesse contrôle la quantité d’air acheminée vers l’intérieur du logement pour brûler les pellets. Si elle est réglée trop haut, elle peut entraîner un surplus d’air dans le poêle, provoquant ainsi un gaspillage des granulés et une réduction de l’efficacité du chauffage, en plus d’augmenter le bruit généré par le ventilateur.

À l’inverse, une vitesse trop basse peut entraîner une stagnation des gaz et causer des problèmes de combustion, ainsi que des dépôts nuisibles à l’intérieur du poêle. Il convient donc de bien régler la vitesse du ventilateur de combustion pour optimiser le fonctionnement de votre poêle à granulés.

À lire Quelle quantité de pellets prévoir pour chauffer une maison de 100 m² ?

Ainsi, pour déterminer le réglage optimal du ventilateur, référez-vous au manuel d’utilisation fourni avec votre poêle à granulés, car il contient des instructions spécifiques pour cette fonction. Essayez plusieurs vitesses pour déterminer celle qui convient le mieux à votre intérieur. Sachez cependant qu’il convient d’augmenter la vitesse lorsqu’il fait froid et de la diminuer quand les températures redeviennent plus agréables.

À présent, vous savez comment optimiser votre poêle à granulés afin d’en profiter cet hiver sans avoir à payer une fortune. Si vous rencontrez des difficultés pour le régler, demandez conseil à un professionnel.

Partagez votre avis