Vous souhaitez réaliser une extension de maison ? Voici les autorisations à avoir en 2024

Vous souhaitez réaliser une extension de maison ? Voici les autorisations à avoir en 2024

Afficher la table des matières Masquer la table des matières
4.8/5 - (35 votes)

Bientôt, un nouveau membre de la famille va arriver, et vous envisagez d’optimiser l’espace inexploité de votre jardin ou de concrétiser la suite parentale tant rêvée. Malheureusement, le manque d’espace chez vous semble compromettre ces projets prometteurs !

Avez-vous déjà envisagé la construction d’une extension de maison ? Oui, c’est tout à fait réalisable et envisageable.

Non seulement une extension vous permettra de bénéficier d’une surface habitable supplémentaire, mais elle augmentera également la valeur immobilière de votre propriété.

À lire Et si vous optiez pour l’isolation sous vide lors de votre rénovation énergétique ?

Alors, comment procéder pour construire cette extension de maison et quelles autorisations sont nécessaires ? C’est ce que nous allons explorer.

Qu’est-ce qui définit une extension de maison ?

Le terme “extension de maison” désigne toute construction attachée à votre logement visant à agrandir l’espace habitable d’une résidence, plutôt que de le créer entièrement.

En d’autres termes, il n’est pas possible de créer une structure indépendante de votre maison, même si elle est située à proximité. Dans ce cas, une telle construction ne serait pas considérée comme une extension de maison. De plus, la superficie de cette extension doit être inférieure à celle de la maison.

Vous pouvez concevoir votre extension en hauteur, par surélévation, ou en largeur, par excavation.

À lire La fibre de bois : l’isolant qui combat le froid et la chaleur !

À quoi peut servir une extension de maison ?

Avant de vous lancer dans d’importants travaux de construction, il est crucial de définir l’objectif principal de cette extension. En général, les extensions peuvent servir de chambre d’enfant ou d’amis supplémentaire, de suite parentale, de salle à manger vitrée ou non, de véranda, de bureau, voire d’un étage complet.

Quelles autorisations sont nécessaires avant d’entreprendre de tels travaux ?

Avant d’entamer ce type de chantier, il est impératif d’obtenir toutes les autorisations d’urbanisme nécessaires. Celles-ci incluent la déclaration des travaux auprès de la mairie, ainsi que l’obtention d’un permis de construire si nécessaire.

Il est également crucial de consulter le plan local d’urbanisme (PLU), disponible à la mairie, pour comprendre les modifications ou possibilités envisageables pour ces travaux. Cela est essentiel, car vous ne pouvez pas créer un espace supplémentaire en contradiction avec les normes environnementales, thermiques, acoustiques ou esthétiques de votre localité ou ville.

La déclaration des travaux

Avant d’entamer ces travaux, et après avoir consulté le PLU, il est nécessaire de déposer une déclaration de travaux auprès de votre mairie.

À lire Isolation : pas écologique, nocive pour la santé, inutile ? Ces questions que beaucoup se posent !

Cette déclaration concerne notamment les extensions de maison situées dans une zone urbaine avec PLU, ayant une superficie maximale de 40 m² et une surface totale de moins de 150 m², ou situées dans d’autres zones avec PLU, ayant une superficie maximale de 20 m².

Le permis de construire

Le permis de construire est obligatoire uniquement pour les extensions dépassant 5 m² de superficie. Assurez-vous d’en obtenir un si vous prévoyez de construire une extension de maison dans une zone urbaine avec PLU, ayant une superficie de plus de 40 m², ou dans d’autres zones avec PLU, ayant une superficie de plus de 20 m².

Quelles sont les autorisations d’urbanisme à obtenir à la fin des travaux ?

Une fois les travaux de construction de l’extension terminés, il est essentiel de mettre à jour votre déclaration ou votre permis de construire préalablement déposés.

Cela confirme la fin des travaux et leur conformité. Suivez ces étapes :

À lire Le verre cellulaire : un isolant idéal pour vos travaux de rénovation énergétique

  • Télécharger la déclaration Daact,
  • Remplissez le formulaire, en précisant si les travaux sont terminés partiellement ou totalement.
  • Joignez les documents mentionnés dans le formulaire téléchargé.
  • Envoyez cette déclaration à votre mairie.

Si, après trois mois, la mairie n’entreprend aucune démarche contestant la conformité de vos travaux ou votre déclaration, elle ne pourra plus le faire par la suite.

Partagez votre avis