La loi est claire ! Installez vos thermostats chez vous pour une transition énergétique réussie

La loi est claire ! Installez vos thermostats chez vous pour une transition énergétique réussie

Afficher la table des matières Masquer la table des matières
4.7/5 - (20 votes)

Quand il s’agit de réaliser des économies sur sa facture d’énergie, l’installation d’un thermostat s’avère incontournable. Cette démarche vise non seulement à préserver l’environnement, mais également à réguler sa consommation d’électricité, surtout pendant la saison hivernale. Pour ceux qui n’envisagent pas encore cette mesure, un décret paru au Journal officiel semble avoir rendu cette installation obligatoire pour tous les foyers français.

Comment le thermostat peut-il contribuer à des économies ? Comment choisir le bon modèle ? Et qu’en est-il du décret ? Les réponses suivent !

Installation de thermostat, qu’en dit la loi ?

C’est au cours de l’année 2023 que le décret imposant aux foyers l’acquisition d’un thermostat a été promulgué. Que le logement soit neuf ou ancien, la réglementation demeure la même, avec une installation requise au plus tard d’ici janvier 2027. Cette fois, l’objectif n’est pas seulement de réduire la consommation d’électricité ou de gaz pour préserver la planète, mais aussi de ménager son portefeuille.

À lire De plus en plus de français placent leur radiateur sous la fenêtre ! Est-ce une bonne chose ?

En effet, les factures énergétiques ont connu une hausse significative au cours des deux dernières années, en raison de l’augmentation des prix de l’énergie en France due à l’inflation et aux divers conflits traversés par l’Union européenne récemment.

Selon les experts, les Français ont tendance à être excessifs dans leur consommation énergétique, ce qui contribue à une inflation considérable des factures. C’est précisément pour cette raison que le décret a été mis en place. Ainsi, les ménages doivent s’assurer d’équiper tous leurs radiateurs d’un système de régulation pilotée, chargé de maintenir la température optimale dans la pièce sans nécessiter d’intervention.

Économie d’énergie, quel thermostat choisir ?

Un régulateur d’énergie implique inévitablement l’utilisation d’un thermostat. Il s’agit d’un petit dispositif à installer sur tout type de radiateur, même sur les modèles plus anciens qui ne sont pas déjà équipés d’un thermostat moderne.

Pour les radiateurs à système hydraulique, vous pouvez utiliser un robinet thermostatique équipé d’une sonde pour détecter la température ambiante et la maintenir à un niveau confortable.

À lire Le radiateur à inertie serait le choix judicieux à faire pour des économies cet hiver

Quant au thermostat connecté, il peut être installé sur des radiateurs électriques ou même, dans certains cas, sur des systèmes de chauffage au sol. Connecté à votre réseau Wi-Fi, ce dispositif intelligent peut réguler la température en fonction de la surface de la pièce et de son isolation. Une application installée sur votre smartphone permet un contrôle à distance, même lorsque vous êtes loin de chez vous grâce à une géolocalisation adaptée.

Ces dispositifs sophistiqués fournissent également des informations précises sur votre consommation d’énergie, affichant des statistiques et des graphiques pour des périodes spécifiques.

De la sorte, ce petit boîtier pourra mine de rien réguler la température de la pièce relativement à sa surface et du type de son isolation. Et puisqu’il sera connecté au wifi, une application sera également installée sur votre smartphone, vous serez donc au courant de tout ce qui se passe et vous pourrez même régler le thermostat à la température que vous souhaitez. Cela est faisable même à distance quand vous vous trouverez loin de chez vous grâce à un système de géolocalisation adapté.

Et ce n’est pas tout, car ces petits bijoux technologiques sont suffisamment intelligents pour détecter l’ouverture d’une fenêtre ou d’une porte extérieure, interrompant immédiatement le chauffage pour éviter le gaspillage, puis se remettant en marche lorsque les ouvertures sont refermées.

À lire Pourquoi subir des pannes de radiateurs ? Découvrez les 5 raisons fréquentes à éviter dès maintenant

Partagez votre avis