Poêle à granulés sans électricité un fonctionnement simplifié en 4 étapes

Poêle à granulés sans électricité : un fonctionnement simplifié en 4 étapes

Afficher la table des matières Masquer la table des matières
4.5/5 - (28 votes)

Le poêle à granulés sans électricité constitue un dispositif de chauffage fonctionnant de manière autonome, ce qui le rend particulièrement pratique en cas de coupure d’électricité, notamment pendant la nuit. L’engouement des Français pour cette solution de chauffage, à la fois esthétique, économique et écologique, a été suscité par le poêle à granulés classique.

Explorons en détail ce type de poêle à granulés, mettant en lumière ses nombreux avantages et son mode de fonctionnement.

Le poêle à granulés sans électricité, c’est quoi au juste ? 

Le poêle à granulés sans électricité fonctionne sur le même principe que son homologue électrique. La seule différence réside dans le fait qu’il ne nécessite pas d’alimentation électrique pour l’allumage.

À lire Chauffage d’appoint : le SAM et le SAM Little les deux modèles phares de cette année

À noter que contrairement au poêle à granulés classique, qui dépend de l’électricité pour amorcer le système d’allumage, le brûleur et le ventilateur, le poêle à granulés sans électricité opère de manière manuelle et mécanique, offrant ainsi une autonomie accrue en cas de panne de courant.

Fonctionnement du poêle à granulés sans électricité 

Pour son fonctionnement, le poêle à granulés sans électricité requiert une alimentation en pellets entièrement manuelle. Cela signifie que l’utilisateur doit charger lui-même les pellets dans la chambre de combustion. L’allumage s’effectue de la même manière qu’un poêle à bois, nécessitant une intervention manuelle.

Il est toutefois à noter que sur le marché, des modèles plus sophistiqués de poêles à granulés sans électricité permettent une alimentation automatique en fonction de l’utilisation. L’activation peut se faire à l’aide de gel d’allumage ou d’un allume-feu.

À lire Chauffage au bois : comment le rendre moins polluant pour l’environnement ?

À la différence des poêles à granulés classiques munis d’un ventilateur intégré, le poêle à granulés sans électricité dépend d’une ventilation naturelle pour assurer la circulation de l’air chaud.

Les étapes pour utiliser votre poêle à granulés sans électricité sont les suivantes :

  1. Chargement du réservoir.
  2. Allumage manuel.
  3. Combustion.
  4. Extinction.

Le chargement du réservoir automatique

Le chargement se fait grâce au réservoir que vous pouvez trouver juste au-dessus de la chambre à combustion.

Vous ne rencontrerez aucun problème pour charger votre poêle à granulés sans électricité durant la combustion, car la vis sans fin marche par gravité.

À lire 5 bonnes raisons pour adopter le chauffage solaire autonome !

L’allumage manuel

L’allumage manuel se fait en actionnant le levier. Ce dernier va ouvrir une petite trappe afin de permettre aux pellets de descendre.

Vous pourrez ensuite vous servir d’un allume-feu pour les enflammer.

La combustion manuelle

Vous pouvez régler la combustion manuellement en réglant l’arrivée d’air. Apportez de l’air à votre feu, et réduisez cet apport dès que le poêle sera bien chaud.

Ceci, pour réduire votre consommation

À lire Coûts de chauffage élevés ? Cette astuce japonaise fera fondre votre facture

L’extinction de votre poêle

La dernière étape est celle de l’extinction. Actionnez le levier dans le sens inverse pour fermer l’alimentation en combustibles.

Combien coûte un poêle à granulés sans électricité ? Est-il éligible aux primes ?

Oui, le poêle à granulés sans électricité est éligible à : MaPrimeRénov’, aux CEE, à la TVA à 5,5 % et à l’éco Prêt Taux Zéro.

 Le coût moyen d’un tel dispositif varie de 900 à 5 000 € en fonction du type, du modèle et de la puissance choisis.

Partagez votre avis