Quelles sont les étapes d'un audit énergétique ?

Quelles sont les étapes d’un audit énergétique ?

Afficher la table des matières Masquer la table des matières
4.6/5 - (16 votes)

L’audit énergétique est une analyse complète et approfondie de l’efficacité énergétique d’un logement. Durant cette procédure, l’auditeur utilise un équipement de pointe pour analyser la façon dont l’énergie est utilisée et où se produisent les pertes d’énergie. En effectuant une évaluation énergétique, l’auditeur est en mesure d’identifier les moyens d’arrêter ou de réduire les pertes d’énergie, ce qui pourrait se traduire par des économies considérables sur vos factures d’énergie.

Audit énergétique : de quoi s’agit-il et en quoi cela consiste ? 

Un audit énergétique vous permet de comprendre comment votre maison ou votre appartement utilise l’énergie. Pour en savoir plus, allez jeter un œil à cette page. 

L’efficacité de votre logement peut considérablement varier en fonction de votre environnement et de ses habitants. Pour mieux comprendre cette relation et identifier les domaines dans lesqels vous pouvez faire des économies d’énergie, il est donc essentiel de procéder à un audit énergétique.

À lire L’audit énergétique : le guide complet pour une rénovation réussie

Lors d’un audit énergétique, les propriétaires peuvent s’attendre à ce que leur bien soit évalué afin de consommer moins d’électricité ou de gaz naturel. Le processus consiste généralement à inspecter les niveaux d’isolation, les points de fuite d’air, les appareils d’éclairage et d’autres équipements susceptibles d’influer sur la consommation d’énergie globale du logement.

En tant que propriétaires, vous pouvez également envisager d’investir dans des appareils plus efficaces, dont les performances et la rentabilité sont évaluées par des organismes tiers indépendants.

Les 5 étapes essentielles à un audit énergétique

Après l’audit, le professionnel vous remettra un rapport détaillé des résultats. Ce rapport mettra en évidence les problèmes éventuels et contiendra les recommandations de l’auditeur pour améliorer l’efficacité énergétique.

À lire Vous avez un chauffage au sol ? Vous ne savez pas comment l’entretenir ? Suivez les conseils de notre expert

L’entretien initial

Lors de cet entretien, l’auditeur recueille le plus d’informations possible sur le logement. 

Tout problème d’énergie ou de ventilation existant doit être abordé à ce stade, de même que vos préoccupations, vos objectifs ou tout projet que vous pourriez avoir pour votre bien, comme la construction d’une extension.

L’inspection extérieure 

L’inspection extérieure porte sur tous les aspects extérieurs du logement. Les portes, les fenêtres, les surplombs et les lucarnes, s’il y en a, font l’objet d’une évaluation minutieuse. 

Le périmètre extérieur du bien est également pris en compte. Il s’agit notamment d’examiner l’orientation du bâtiment et toute végétation susceptible de créer de l’ombre et/ou de servir de brise-vent.

À lire Il est l’heure d’entretenir vos outils de jardinage pour les retrouver au printemps

L’inspection de l’intérieur 

L’inspection de l’intérieur est divisée en plusieurs sections : niveau principal et sous-sol. L’examen comprend : 

  • Le thermostat ;
  • La chaudière ; 
  • Le chauffe-eau ; 
  • L’isolation des murs du sous-sol et des solives ; 
  • L’étanchéité et l’isolation des conduits ; 
  • Le verrouillage et le vitrage des fenêtres ; 
  • Le calfeutrage des portes et des fenêtres ; 
  • Le revêtement du sol ; 
  • L’état général de tous les appareils électroménagers.

Le test d’infiltrométrie et le test infrarouge

Cette étape comprend deux tests, chacun visant à déterminer les différents domaines de préoccupation. Le premier, le test d’infiltrométrie, implique l’utilisation d’un équipement de diagnostic spécialisé pour mesurer l’étanchéité à l’air de la maison. 

Il permet de déterminer l’emplacement des fuites d’air et le volume total de ces fuites. Ce test est également utilisé pour vérifier s’il y a des problèmes de condensation et d’humidité ainsi que pour tester la qualité de l’air intérieur. 

À lire Qui prend en charge les travaux de jardin ? Le locataire ou le propriétaire ?

Le test d’infiltrométrie utilise un ventilateur puissant pour dépressuriser l’ensemble de la maison ou de l’appartement et vérifier la vitesse à laquelle l’air pénètre à nouveau dans le logement par les fissures non scellées et les autres ouvertures.

Le test infrarouge, quant à lui, permet de mesurer les variations de température le long des surfaces du logement. Pour effectuer ce test, l’auditeur utilise un thermographe infrarouge et une caméra infrarouge spéciale. 

En utilisant des longueurs d’onde invisibles à l’œil nu, les points “chauds” et “froids” de l’enveloppe du bien peuvent être identifiés, ce qui permet à l’auditeur de se faire une idée de ce qui se passe derrière les murs. 

L’examen des résultats

L’auditeur examinera avec vous les résultats préliminaires, vous donnant une idée générale des améliorations que vous pouvez apporter à votre logement. Le second rapport décrira les mesures spécifiques que vous pouvez prendre pour rendre votre bien plus économe en énergie.

À lire Comment bien choisir son abri de piscine bas ? Le Guide complet !

Partagez votre avis