Isolation Phonique : Quel est le matériau le plus isolant phoniquement ?

Afficher la table des matières Masquer la table des matières
Rate this post

Le sentiment d’être à l’aise dans une maison ou un appartement ne dépend pas uniquement de l’isolation thermique. Une atmosphère paisible et tranquille est essentielle, en particulier lorsque vous résidez dans une maison mitoyenne ou un appartement. Il existe de nombreux matériaux d’isolation qui sont connus pour leur efficacité thermique mais qui sont également efficaces pour l’isolation phonique d’un aspect. Si vous vous demandez ce qu’il faut rechercher dans un matériau d’isolation, nous vous indiquons ci-dessous les lignes directrices auxquelles il faut penser.

 

À lire Avis aux bricoleurs, voici les modèles de ponceuses excentriques sans fil choisir !

 

Quelle est la définition de l’isolation phonique ?

Également appelé isolation phonique, ce procédé permet de réduire la propagation du bruit à l’intérieur de la maison. Pour ce faire, il est essentiel de protéger les ouvertures directes (fenêtres et vitrages) qui transmettent les bruits extérieurs “aériens”. Toutes les parois de la maison (murs, cloisons et portes) émettent également des bruits aériens (télévision, musique, etc.) et nécessitent une isolation acoustique. En outre, les bruits “d’impact”, comme les bruits de pas, sont atténués par l’isolation des sols. En ce qui concerne le choix de l’isolation phonique, le plus efficace est d’équilibrer l’isolation phonique avec une isolation thermique de haute qualité.

A lire : Comment réaliser une bonne isolation phonique d’une pièce de sa maison ?

L’isolation acoustique : Les règles

Avant 1970, il n’existait aucune loi sur l’aménagement acoustique. Depuis 1970, l’Union européenne réglemente les performances sonores et détermine les niveaux sonores maximaux pour les bâtiments, afin de garantir la qualité du son. La loi a été mise à jour au mois de janvier. Elle fixe des niveaux sonores idéaux de 35 décibels (dB) dans les pièces principales. Un locataire qui subit des nuisances sonores dues à une isolation insuffisante de son logement peut engager des actions en justice contre le propriétaire. Il est donc préférable de respecter les règles et de commencer l’insonorisation de votre maison ou de votre appartement !

À lire Bricorama à Rennes : la date d’ouverture 2024 est désormais connue !

Comment utiliser l’isolation phonique ?

L’isolation phonique repose sur l’épaisseur du mur. Plus il est épais, mieux le mur bloque le son. Mais, si le mur n’est pas assez épais, on met en place une isolation phonique. Il s’agit de la méthode “masse-ressort-masse” où un ressort est placé entre deux murs. Il peut s’agir d’air, comme dans les fenêtres à double vitrage, ou d’un isolant. On préfère un isolant souple car il est plus à même d’absorber le son. Le même adage qui est utilisé pour décrire les murs s’applique également à l’isolation. Plus il est épais, mieux il absorbe les ondes sonores.

Isolation phonique : les éléments de la maison à isoler

L’isolation phonique est une préoccupation majeure pour les murs de la maison.

  1. Les fenêtres sont isolées à l’aide de double vitrage ou de verre feuilleté acoustique. Elles sont ensuite scellées par des joints.
  2. Les portes ne sont pas bien protégées contre le bruit en raison de leur faible masse. Des joints pour le périmètre peuvent être mis en place ; cependant, certains ponts sonores, comme le trou de serrure, sont difficiles à traiter. La seule façon d’y remédier est de renforcer la porte à l’aide de panneaux muraux en plâtre ou d’un bloc acoustique pour la porte.
  3. Les murs et les cloisons sont trois types d’installations possibles. Soit par des panneaux constitués d’une surface collante qui est fixée au mur ou en plâtre et d’un isolant acoustique au milieu. Plus l’isolant est dense, meilleure est l’isolation phonique. Les panneaux sont placés sur un cadre métallique ou en bois, qui est séparé du mur. L’espace entre le mur et les panneaux est rempli de matériaux insonorisants, puis une couche de plâtre recouvre le tout. La dernière option consiste à isoler en utilisant des briques ou du béton comme mur d’appui. L’isolation est placée entre le mur qui a été construit à l’origine ainsi que la cloison.
  4. Les planchers intermédiaires sont isolés par le sol ou le plafond. Ce type d’isolation phonique est principalement utilisé pour lutter contre le bruit des pas. La pose d’un revêtement adapté (moquette ou tapis) permet de réduire les bruits d’impact. Cependant, les sons aériens (voix ou musique) peuvent le traverser. Dans ce cas, on peut isoler en plaçant la couche d’isolation phonique sous le plancher. Au plafond, l’isolation se fait par la construction d’un isolant puis du faux plafond.

 

À lire Quel revêtement de sol choisir pour consommer moins d’énergie de chauffage en cet hiver 2024 ?

 

Les matériaux les plus efficaces pour l’isolation phonique

La laine naturelle et la laine minérale offrent la meilleure isolation phonique. En revanche, la laine synthétique (polystyrène ou polyuréthane) est inefficace contre le bruit. Le choix des matériaux d’insonorisation se fait en fonction de divers facteurs :

  • l’emplacement de la zone à isoler (plafond ou plancher, mur et toit) ;
  • la méthode d’isolation (intérieur et extérieur)
  • l’espace à isoler
  • le budget consacré à l’isolation.

Matériaux minéraux pour l’isolation acoustique

La laine minérale présente d’excellentes propriétés phoniques et thermiques. Elle contribue à réduire le bruit des particules en suspension dans l’air et des impacts, même avec une couche mince.

À lire Ne ratez pas cette bonne affaire signée Lidl ! 3 outils Parkside à mini-prix !

La laine de verre est considérée comme le matériau le plus efficace de cette catégorie pour l’isolation acoustique. Elle a un volume élevé pour bloquer les bruits. Hautement efficace et bon marché, c’est l’isolant le plus utilisé dans le monde. De plus, la laine de verre peut être utilisée pour recouvrir les sols, les murs, les plafonds et même le toit ! Un autre avantage est le fait qu’elle est inerte en raison de sa composition minérale. Elle est généralement disponible en panneaux d’isolation semi-rigides. Toutefois, elle est disponible en vrac et en rouleaux.

La laine de verre nécessite une attention particulière lors de la pose. Elle est susceptible de craindre l’humidité. C’est la raison pour laquelle il est indispensable de prévoir un pare-vapeur. En dehors de ce défaut, la laine de verre est durable, elle est imputrescible et n’attire pas les insectes et les rongeurs. Le seul inconvénient est son faible bilan énergétique gris. Cependant, elle est recyclable et ses propriétés d’isolation thermique supérieures permettent de réaliser d’importantes économies d’énergie.

 

À lire 5 étapes pour donner un coup de neuf à une ancienne cheminée

 

Isolation phonique : matériaux d’origine naturelle

Les matériaux d’insonorisation naturels et organiques sont de plus en plus recherchés par les acheteurs. Ils présentent généralement des performances similaires à celles des isolants minéraux, tant sur le plan acoustique que sur le plan thermique.

Trois éléments d’isolation naturels sont parmi les plus efficaces d’un point de vue phonique d’un point de vue phonique de

  • la fibre de noix de coco, qui n’est toutefois pas très répandue
  • le liège naturel ;
  • la ouate de cellulose.

La ouate de cellulose

La ouate de cellulose est fabriquée à partir de papier recyclé. Elle est ensuite traitée avec un produit ignifuge ainsi qu’un répulsif pour les rongeurs et les insectes. En plus d’offrir une excellente isolation thermique, elle régule également l’humidité. En outre, la ouate de cellulose bloque le bruit. Achetée en vrac, elle donne un indice d’isolation acoustique de 41 décibels, et elle peut réduire l’acoustique à 39 dB pour les panneaux. Elle est donc idéale pour l’isolation des combles perdus ainsi que des sols et des murs. Au contraire, la cellulose est susceptible de s’enfoncer. Il est donc essentiel d’assurer une densité solide même en cas de soufflage en grande quantité. Dans les panneaux, le matériau ne s’enfonce pas.

Le liège naturel

Autre matériau d’isolation écologique, le liège est disponible en grandes quantités ou sous forme de panneaux. Il peut être utilisé pour l’isolation des toits, des planchers de greniers, des murs et des sols. Le liège possède les mêmes propriétés thermiques et phoniques que la ouate de cellulose. Mais, le liège est imperméable à l’eau. De plus, il est 100% durable. Contrairement à d’autres isolants naturels, le liège ne contient pas de liants chimiques. En fait, il n’en a pas besoin ! Ces propriétés se traduisent toutefois par son coût, qui est beaucoup plus élevé que celui des autres matériaux d’isolation.

 

Les exigences en matière d’isolation acoustique diffèrent d’une maison à l’autre. Prenez donc le temps d’examiner vos critères avant de prendre une décision !

Recevez 5 devis isolation pour consommer moins de chauffage