Vous devriez vraiment le faire ! Ce petit secret qui optimise votre poêle à bois est à connaître

Vous devriez vraiment le faire ! Ce petit secret qui optimise votre poêle à bois est à connaître

Afficher la table des matières Masquer la table des matières
4.5/5 - (13 votes)

Le froid s’est déjà installé, et vous avez probablement allumé votre cheminée ou votre poêle à bois. La chaleur douce qui émane de votre système de chauffage vous réconforte jusqu’au fond des os, et rien ne pourrait vous faire plus de bien !

Cependant, avez-vous déjà réfléchi à l’impact de votre poêle sur les murs qui l’entourent ? Avez-vous envisagé d’isoler les murs autour du poêle ?

Bien que cela ne soit pas obligatoire, isoler vos murs présente des avantages pratiques et esthétiques. Dans ce qui suit, découvrez les différentes techniques pour bien isoler les murs autour du poêle à bois et les raisons de le faire.

À lire Le Goupillon : votre poêle à bois le réclame !

Les éléments à prendre en compte pour bien isoler les murs autour du poêle à bois

Il est vrai qu’il n’existe aucune loi ou règle spécifique qui exige l’isolation des murs autour du poêle dans votre maison.

Cependant, la prudence est de mise dans ce type de situation. Il est préférable de prendre les précautions nécessaires pour éviter tout désagrément ou risque inutile, en commençant par isoler le sol et les murs autour du poêle.

Les règles élémentaires à suivre 

Par souci de sécurité, il est crucial de maintenir une certaine distance entre le poêle à bois et les murs qui l’entourent. Selon les normes, cette distance devrait être d’environ trois fois le diamètre du conduit d’évacuation du poêle.

Cependant, cette distance peut varier en fonction de plusieurs critères, tels que :

À lire Chauffage au bois : comment le rendre moins polluant pour l’environnement ?

  1. la taille et la puissance du poêle,
  2. le modèle, le matériau du mur (placo, brique, cloison, etc.),
  3. l’épaisseur et l’ancienneté du mur, 
  4. le type d’isolant utilisé.

Quelles sont les distances de sécurité à respecter ?

Idéalement, maintenez le poêle à bois à une distance du mur équivalente à trois fois le diamètre du conduit d’évacuation. Cependant, dans certaines situations où l’espace est limité, l’installation d’un isolant mural est fortement recommandée, pour plusieurs raisons.

De même, si le sol est fait d’un matériau combustible, l’utilisation d’un isolant protecteur en dessous du poêle est recommandée. Respectez une distance de 15 cm de chaque côté et de 30 cm à l’avant du poêle.

Les matériaux utilisés pour bien isoler les murs autour du poêle  

Si vous souhaitez protéger les murs autour de votre poêle à bois, dans le salon ou l’espace de vie, plusieurs options s’offrent à vous.

Protection des murs

En premier lieu, les briquettes en terre cuite agissent comme un bouclier autour du poêle, stockant la chaleur émise tout en préservant le mur.

À lire Poêle à bois : ces 4 conseils que les pros n’aiment pas divulguer concernant son installation

De plus, la chaleur emmagasinée est libérée progressivement, augmentant la chaleur ambiante. Une seconde option consiste à utiliser une plaque de protection murale en acier, inox ou béton cellulaire, offrant une protection tout en apportant une touche moderne à la pièce.

Enfin, la fibre de céramique, dotée d’une résistance thermique élevée, peut également être utilisée.

Protection du sol

Les plaques de protection pour le sol, sous le poêle à bois, peuvent être en acier, en verre, en inox ou simplement en carrelage.

Quel est l’intérêt de protéger les murs autour du poêle à bois ?

Protéger les murs autour du poêle présente de nombreux avantages. Outre la prévention des risques d’incendie, surtout si les murs sont couverts de papier peint ou de peinture inflammable, cela contribue à la préservation du sol en bois. De plus, cela permet d’éviter les pertes de chaleur, favorisant ainsi l’économie d’énergie.

À lire Grands distributeurs VS installateurs experts : qui est le mieux qualifié pour installer votre poêle à bois ?

Une isolation efficace des murs autour du poêle à bois prévient également les fissures, les dépôts de poussière de combustion, ainsi que les taches noires ou jaunes sur le mur. Enfin, l’installation d’un isolant ajoute une dimension esthétique à l’environnement du poêle.

Partagez votre avis