Voici ce que vous devez savoir avant d'installer un poêle à granulés chez vous !

Découvrez tout sur le poêle à granulés : le prix du marché en 2023

Afficher la table des matières Masquer la table des matières
4.3/5 - (16 votes)

Avec l’explosion des prix de l’électricité et du gaz, les factures d’hiver deviennent une grosse dépense à prévoir. C’est à ce moment-là que le poêle à granulés devient intéressant. Mais avec un marché inondé de centaines de modèles différents, vous aurez des difficultés à choisir.

Rassurez-vous, ils sont nombreux à être dans le même cas que vous. Dans cet article, nous allons vous parler de ce système de chauffage, de son prix, de ses avantages et inconvénients, ainsi que des types de poêle à choisir selon vos besoins. C’est parti ! 

Pourquoi choisir un poêle à granulés ?

Le poêle à granulés est un système de chauffage très performant et efficace. D’ailleurs, son autonomie peut atteindre jusqu’à 72 heures, voire plus, selon la taille du réservoir de l’appareil, avec une perte d’énergie presque insignifiante. Aussi, son design moderne ou traditionnel est très séduisant et élégant, ce qui ajoute une grande touche de finesse à la décoration de votre maison.

À lire L’huile de lin : l’astuce miraculeuse pour un bois bien entretenu

Enfin, ce poêle est considéré comme écologique et contribue à la protection de la planète, car il utilise des granulés de bois fabriqués à partir de biomasse renouvelable, réduisant ainsi les émissions de carbone par rapport aux combustibles fossiles.

Poêle à granulés : lequel a la cote ?

Il existe plusieurs types de poêles à granulés. Certains chauffent de grandes surfaces comme des chaudières, tandis que d’autres sont efficaces pour des surfaces réduites. Découvrez les modèles disponibles sur le marché ci-après :

  • Le poêle à convection forcée : grâce à son système de ventilation, la chaleur de ce poêle peut être dirigé dans le sens souhaité. Il est recommandé de le placer dans un angle afin de chauffer toute la pièce.
  • Le poêle à convection naturelle : parfaitement silencieux, il fonctionne sans ventilateur, diffusant sa chaleur lentement dans tous les sens. Il est recommandé de le placer au centre de la pièce pour une performance optimale.
  • Le poêle à granulés ventilé : ce poêle peut faire chauffer un espace de 100 m² de façon homogène et continue. Son point fort ? Une faible consommation !
  • Le poêle à granulés hydraulique : comme son nom l’indique, ce système de chauffage utilise l’eau des radiateurs pour chauffer une grande surface de 200 m². L’inconvénient avec ce type est les travaux d’installions du réseau d’eau qui sont considérables.
  • Le poêle à granulés étanche : pour sa combustion, cet appareil utilise l’air de l’extérieur en le faisant chauffer par les fumées émises, limitant ainsi les pertes de chaleur. De plus, il réduit considérablement la pollution à l’intérieur de la pièce chauffée.
  • Le poêle à granulés canalisable : en utilisant des canalisations, ce poêle peut chauffer plusieurs chambres, même à différents étages, pour une surface moyenne de 120 m². Ce système aussi requiert de passer par des travaux importants.

Quel budget prévoir pour chauffer sa maison avec ce système ?

La première étape est l’achat du produit, dont le prix varie selon la qualité, le modèle, la taille et la puissance. D’autres critères peuvent entrer en jeu, comme les options et la marque. Avec ces indicateurs, vous pouvez établir un budget compris entre 600 et 9 000 euros. Tout dépend de vos besoins et de vos exigences.

Ensuite, la deuxième étape, à savoir l’installation, dépend à son tour du poêle que vous avez choisi et de l’endroit dans lequel vous désirez le placer. Cela peut vous coûter de 250 à 3 000 euros. Pour faire des économies, n’hésitez pas à comparer les prix des appareils et les tarifs de la main d’œuvre.

À lire Chauffage au bois : 5 produits à ne jamais utiliser comme combustible

Une fois votre système de chauffage en place, il est maintenant l’heure de l’alimenter en granulé. Le prix du kilo est d’environ 30 euros. Cela vous fait une consommation de granulé comprise entre 500 et 700 euros par an pour une surface moyenne. Encore une fois, tout dépend de votre poêle et de la fréquence de son utilisation.

Enfin, vous devez prévoir des frais d’entretien et de maintenance qui s’élèvent à 150, voire 200 euros, pour une révision générale annuelle.

Partagez votre avis