Installation d'un poêle à bois ! Voici les 8 éléments à prendre en compte

Installation d’un poêle à bois ! Voici les 8 éléments à prendre en compte

Afficher la table des matières Masquer la table des matières
4.7/5 - (16 votes)

Le poêle à bois représente l’un des meilleurs achats que peut faire un Français en cette période de froid et de crise énergétique. En effet, ce dispositif est non seulement très économique, mais aussi, très écologique. De plus, il offre une qualité de chauffage très élevée, tout en offrant un aspect esthétique qui décore chaleureusement la pièce.

Cependant, il n’est pas possible de l’installer n’importe où et n’importe comment. En effet, certains éléments et conditions doivent obligatoirement être respectées, afin de garantir non seulement la qualité de son fonctionnement, mais aussi la sécurité des personnes occupant les lieux. Voici en 8 points, les conditions générales à respecter avant l’achat et la pose d’un poêle à bois.

1. Pensez à analyser la taille de votre pièce en premier lieu 

Les dimensions de la pièce dans laquelle sera installé le poêle à bois est essentielle au choix de ce dernier. En effet, la puissance du poêle sera déterminée selon ce paramètre. L’importance de cela réside dans le fait que si vous choisissez un poêle à bois avec une puissance plus faible que nécessaire, votre pièce ne sera pas entièrement chauffée, ce qui peut être désagréable.

À lire Le Goupillon : votre poêle à bois le réclame !

Pareillement, si vous choisissez un poêle avec une puissance plus élevée que nécessaire, votre pièce sera surchauffée, ce qui engendrera une gêne ou un malaise dû à la température élevée. Ajoutez à cela une surconsommation qui n’est pas utile.

2. Les murs et les plafonds sont aussi importants 

Avant tout, il faut savoir qu’une pièce avec un plafond surélevée ou une hauteur sous plafond trop grande engendrera une puissance de chauffe plus importante. Il est d’autant plus important de considérer ces hauteurs par rapport au tirage du poêle et le bon fonctionnement du conduit d’évacuation des fumées.

Pour ce qui est des murs, il est important que ces derniers soient bien isolés, afin de limiter les pertes en chaleur. De plus, les matériaux constituant ces derniers doivent être non combustibles, pour éviter tout risque d’incendie. De ce fait, si vos murs ne sont pas faits à base de béton ou de brique, privilégiez le placement de plaques de protection murales, avant d’installer votre poêle à bois.

3. Le conduit de raccordement du poêle à bois

Afin d’éviter tout risque lié aux intoxications dues aux fuites de gaz ou à l’évacuation des fumées produites par le poêle à bois, un bon placement du conduit de tirage et d’évacuation est primordial. En effet, le tube d’évacuation propre au poêle doit être parfaitement raccordé au conduit déjà existant dans la maison, ou à celui qui va être créé à cet effet.

À lire Chauffage au bois : comment le rendre moins polluant pour l’environnement ?

4. Choisissez le meilleur endroit pour placer votre poêle à bois

Le choix de l’emplacement du poêle à bois est très important dans une maison. En effet, il doit pouvoir diffuser sa chaleur uniformément dans toute la pièce ou la maison.

Privilégie, dans la mesure du possible, le placement de votre poêle au milieu du salon ou de la pièce principale de la maison. Cela permettra non seulement une diffusion optimale de la chaleur, mais vous fera également économiser en termes de dépenses énergétiques.

5. Tenez les objets inflammables à distance du poêle à bois

En effet, il est préférable de placer votre poêle à bois à un endroit éloigné de tout ce qui peut être inflammable, comme les rideaux, les plantes ou certaines décorations. Ces distances de sécurité sont plus que nécessaires, car un accident peut vite arriver !

6. Lisez bien les instructions fournies par le constructeur avant d’installer votre poêle à bois

Faites attention à bien lire la notice fournie avec le poêle avant d’entamer les travaux d’installation. Effectuez ensuite le montage et la fixation de tous les éléments nécessaires, selon les instructions.

À lire Poêle à bois : ces 4 conseils que les pros n’aiment pas divulguer concernant son installation

Notez que des ajouts, comme des pieds de supports ou des plaques de protection, peuvent être recommandés.

7. Attention au raccordement du conduit d’évacuation !

Cette étape délicate est très importante et il ne faut surtout pas la négliger. Elle consiste en effet à raccorder le conduit du poêle, à celui d’évacuations des fumées dans la maison. Faites particulièrement attention en effectuant ce genre de travaux, car ce sont ceux qui garantissent l’étanchéité et la pérennité de l’installation.

8. Faites appel à un professionnel au cas où !

Si vous ne vous sentez pas capable de faire ce genre de travaux ou si vous avez des doutes concernant vos compétences de bricolage, préconisez la sollicitation d’un professionnel.

Ce dernier pourra non seulement vous conseiller quant au choix de poêle à bois qui correspond à votre maison, mais aussi, garantira que votre installation suit parfaitement les normes d’aération et de sécurité nécessaires.

À lire Grands distributeurs VS installateurs experts : qui est le mieux qualifié pour installer votre poêle à bois ?

Partagez votre avis