Les différents équipements nécessaires à la construction

Afficher la table des matières Masquer la table des matières
Rate this post

Les travaux de chantier requièrent l’utilisation d’un certain nombre de matériels et d’équipements pour que le chantier progresse dans le temps et se déroule sans encombre. Il vous faut vous équiper des matériels adéquats pour à la fois faciliter et accélérer les travaux, assurer le bien-être des ouvriers et garantir la sécurité du chantier. Quels sont les différents types d’équipements nécessaires à la construction ?

Les matériaux de construction

Les matériaux de construction sont la base qui constitue une maison. Dans le domaine du BTP, il en existe une très vaste gamme. Les matériaux les plus communément utilisés sont le bois, la pierre, le fer, l’acier, l’aluminium, le PVC, le sable, la terre et leurs dérivés. Exemple : tuiles, briques, béton, ciment, carrelage, parpaing, pisé, granulat, pavé… Ils vont former les fondations, les murs, les revêtements de sol, la toiture, plafond et les autres structures de la maison.

Toutefois à l’heure actuelle, on fait de plus en plus appel aux matériaux plus écologiques (transformés) comme les textiles, le béton recyclé et autres matériaux biosourcés. Les matériaux tels que les plastiques, la laine de verre, la laine de roche sont davantage sollicités dans la fabrication de système d’isolation.

À lire Le poêle à bois bouilleur, une poêle 2 en 1 exceptionnel et méconnu de tous !

Les matériaux de construction

L’outillage

L’outillage

Les outils de maçonnerie, menuiserie et quincaillerie font également partie des accessoires incontournables lorsqu’on construit.

  • En maçonnerie 

Le maçon fait appel à des outils de mesure et d’ajustement, à l’instar du mètre, double mètre, équerre, niveau à bulle, cordon, plomb, etc. De même, il a besoin d’outils de gâchage (auge, seau, truelle, bac, taloche…) et de nombreux autres outils et accessoires (massette, marteau, burin, pioche, pelle, brouette, pointe à béton, ciseau, etc.).

  • En menuiserie

Le menuisier se sert d’outils de mesure et de traçage comme le mètre, équerre, compas, crayon, trusquin…, ainsi que des outils de frappe comme le marteau et le maillet. Il lui faut également des matériels de sciage et de découpage, de perçage et de fixation : tournevis, scieuse, perceuse visseuse, cloueur pneumatique, serre-joint, chasse-clou… Pour façonner le bois, il peut aussi utiliser du papier abrasif, une ponceuse, une raboteuse un ciseau à bois, etc.

  • Accessoires et quincaillerie

Intervenant plutôt dans les finitions, on retrouve dans ces accessoires la serrurerie : les serrures, les gonds, les poignées, les espagnolettes… Vis, goujons, écrous, rivets, tige filetée, chevilles, connecteurs, etc., tout ce qui est clouterie, visserie, boulonnerie forme des solutions de fixation et d’assemblage plus ou moins durables, largement utilisés dans le secteur du BTP.

À lire Avis aux bricoleurs, voici les modèles de ponceuses excentriques sans fil choisir !

Les engins et matériels de chantier

Certains travaux dans la construction ne peuvent être effectués qu’avec des engins et machines spécifiques. Les matériels requis dépendent de ce que vous aurez à faire, en voici des exemples :
  • Terrassement : bulldozer, niveleuse, tractopelle, brise-roche hydraulique, etc.
  • Forage : pelleteuses, foreuses, scies, etc.
  • Asphaltage : broyeur, camion répandeuse, finisseur, etc.
  • Compactage : rouleau compresseur, pillonneuse et plaque vibrante.
  • Débardage : tracteur à chenilles, système de téléphérage, portage, etc.
  • Démolition : grue mobile, brise-béton, masse, pince à béton hydraulique, marteau, etc.
  • Maçonnerie/bétonnage : matériels de coffrage, bétonnière, bac, auge, etc.
  • Évacuation des déchets de chantier : camions, tombereaux ou autres engins de transport.
  • Échafaudages : fixe, roulant ou suspendu.
  • Levage/circulation : plateforme, nacelle, ascenseur de chantier, échelle électrique, etc.
Les engins et matériels de chantier

Les équipements et dispositifs de protection

Les équipements et dispositifs de protection
Les équipements de protections individuelles ou EPI sont destinés à protéger chaque ouvrier des risques pour sa santé ou sa sécurité sur le chantier. Ils englobent les vêtements de chantier, casques, lunettes, protections auditives, gants, genouillères, coudières, chaussures, etc. Les dispositifs de sécurité collective type filet antichute, tapis antidérapants, garde-corps, extincteur mobile, s’avèrent quelquefois indispensables, cas des chantiers de grande envergure.

À côté, il faut également des équipements de sécurité pour le chantier. Afin de signaler la présence de chantier et en réguler l’accès, le panneau d’affichage (mentionnant un extrait du permis de construire) et les dispositifs de signalisation tels que les grilles, palissades, barrières, etc. doivent être mis en place. Sans oublier les échafaudages, les éclairages de chantier.

Le bungalow, une nécessité ?

Afin de réunir les meilleures conditions de travail pour les ouvriers, la mise en place d’un bungalow ou d’une cabane de chantier est recommandée, surtout si la durée du chantier est longue. Selon les conditions existantes, il peut intégrer des sanitaires, un vestiaire ou un espace de réunion. Il peut également faire office de réfectoire et d’espace de stockage. Une autorisation n’est nécessaire que s’il empiète sur le domaine public.

Les équipements d’appoint tels que le chauffage et le groupe électrogène ne seront pas de trop. Ils permettent la continuité et le bon déroulement des travaux quand il fait trop froid ou quand il n’y a pas d’électricité, par exemple. Le groupe électrogène devient même une nécessité si le chantier n’est pas encore branché au réseau électrique. Il permettra d’éclairer le chantier et d’alimenter les outils et engins électriques.

À lire Optez pour la laine de coton pour une isolation thermique et acoustique optimale !

Le bungalow