MaPrimeRénov' : jusqu'à 65 % de prise en charge pour vos travaux de rénovation globale

MaPrimeRénov’ : jusqu’à 65 % de prise en charge pour vos travaux de rénovation globale

Afficher la table des matières Masquer la table des matières
4.3/5 - (34 votes)

MaPrimeRénov’ est une aide financière mise en place par le gouvernement français pour assister les propriétaires dans le financement de leurs projets de rénovation énergétique résidentielle. Cette aide a été élaborée dans le but d’encourager les propriétaires à entreprendre des travaux de rénovation énergétique, améliorant ainsi la performance énergétique de leur logement et réduisant leur facture énergétique. De nombreuses nouveautés voient le jour et c’est ce que nous allons tenter de mettre en lumière dans cet article.

Des aides renforcées pour les projets ambitieux

La rénovation énergétique reste au centre des préoccupations de l’État français, s’inscrivant dans une stratégie visant à réduire les dépenses énergétiques des ménages tout en minimisant l’empreinte environnementale des logements. Un objectif ambitieux a été fixé : réaliser 200 000 rénovations performantes d’ici à 2024, par rapport aux 65 939 rénovations enregistrées en 2022. Afin de stimuler cette avancée, des mesures d’aide ont été mises en place.

L’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) a substantiellement augmenté le soutien financier à travers le dispositif MaPrimeRénov’ Sérénité. Ce programme spécifique cible les rénovations complètes de logements, principalement destinées aux ménages modestes et très modestes. Les travaux éligibles visent à améliorer l’efficacité énergétique d’au moins 35 %, englobant ainsi des rénovations majeures ayant un impact significatif sur les performances énergétiques des habitations. Toutefois, de tels projets sont souvent coûteux en raison de leur envergure, nécessitant des interventions sur plusieurs aspects à différents niveaux, engendrant généralement des coûts de plusieurs dizaines de milliers d’euros.

À lire MaPrimeRénov’ change les règles une fois de plus !

Depuis le 1er octobre, les taux de soutien financier pour ces rénovations complètes ont été augmentés pour les ménages modestes et très modestes, passant respectivement à 50 % et 65 %, par rapport aux taux précédents de 35 % et 50 %.

Des plafonds rehaussés et des aides complémentaires

Pour être éligible à MaPrimeRénov’, il est nécessaire de respecter un plafond de dépenses qui a également été relevé, atteignant désormais 35 000 € pour les ménages très modestes. Cela équivaut, par exemple, à un revenu fiscal de référence inférieur à 22 461 € pour une personne seule en région parisienne, et moins de 16 229 € pour une personne seule hors de cette région. Ainsi, une personne répondant à ces critères peut prétendre à des subventions allant jusqu’à 22 750 € pour des travaux de rénovation globale. Pour les ménages modestes, les subventions peuvent atteindre 17 500 €.

Cependant, il est rare d’atteindre ce plafond de 35 000 € pour des travaux de rénovation globale. Dans cette optique, l’Anah envisage d’augmenter l’aide moyenne de 4 300 €, permettant d’atteindre une subvention de 18 600 € pour les ménages très modestes et 14 500 € pour les ménages modestes. À noter que ces montants moyens ne tiennent pas compte d’autres aides cumulables, telles que le bonus de sortie de passoire thermique ou le bonus “bâtiment basse consommation”.

À lire MaPrimeRénov’ 2024 : nouveau format, nouvelles directives …

Vers une rénovation complète recommandée

Il est essentiel de souligner que le dispositif MaPrimeRénov’ Sérénité ne s’applique qu’aux projets de rénovation globale, excluant les travaux ou installations isolés. Réaliser simultanément un ensemble de travaux s’avère la solution la plus efficace, surtout pour les logements à faible performance énergétique, tels que les passoires thermiques.

Suite à l’attribution d’une aide, les travaux doivent être achevés dans un délai de 3 ans, réalisés par un artisan labellisé RGE. De plus, l’aide de MaPrimeRénov’ peut être complétée par un éco-prêt à taux zéro, un prêt sans intérêt pouvant atteindre jusqu’à 50 000 €.

En somme, les dispositifs d’aides à la rénovation énergétique, tout particulièrement le programme MaPrimeRénov’ Sérénité, visent à offrir un soutien financier accru aux ménages modestes et très modestes pour des travaux de rénovation globale. Ces mesures non seulement encouragent la transition énergétique des logements mais aussi participent à la réduction des dépenses énergétiques des ménages. Cette incitation financière combinée à un cadre spécifique démontre l’engagement de l’État français en faveur d’une transition énergétique résolue et accessible à tous.

Partagez votre avis