Votre poêle s’encrasse vite ? Voici les 4 coupables !

Votre poêle s’encrasse vite ? Voici les 4 coupables !

Afficher la table des matières Masquer la table des matières
4.1/5 - (30 votes)

Profiter de la chaleur réconfortante de son poêle avec un bon chocolat chaud et un petit livre fait partie des petits plaisirs de l’hiver, surtout lorsqu’il fait extrêmement froid à l’extérieur.

Cependant, il est essentiel que le poêle chauffe de manière optimale. L’une des premières choses à vérifier est l’encrassement de l’appareil. Si vous remarquez que votre poêle s’encrasse trop souvent ou trop rapidement, cela constitue un problème qu’il est nécessaire de résoudre, tant pour la qualité de chauffe de votre habitat que pour faciliter le nettoyage en fin de saison.

Voici donc les points clés à connaître pour éviter un encrassement trop fréquent.

À lire Le Goupillon : votre poêle à bois le réclame !

Votre appareil de chauffage est peut-être trop grand !

En effet, l’encrassement de votre poêle peut être attribué à sa taille. Acquérir un appareil de chauffage trop grand, et donc trop puissant pour un petit espace, n’est pas conseillé. Le problème ne réside pas seulement dans la surconsommation énergétique qui peut être évitée. Lorsque cet appareil fonctionne à plein régime, il génère une chaleur excessive pour un petit espace, incitant à abaisser la température, entraînant ainsi un fonctionnement en sous-régime propice au dépôt de crasses et de suie sur la vitre et les parois.

Pour prévenir cela et réduire le risque d’encrassement, veillez à choisir le type de poêle, adapté à vos besoins et à la dimension de l’espace à chauffer. Selon les recommandations, 1 kW de puissance suffisent pour chauffer 10 m². Faites donc le calcul !

L’encrassement de votre poêle pourrait être lié au combustible utilisé !

Une des raisons principales de l’encrassement rapide et répété de votre appareil de chauffage est le choix du matériau utilisé lors de la combustion. Certaines essences de bois ne conviennent pas à la combustion dans les poêles. Évitez donc d’utiliser des bois tels que le sapin, le douglas, le platane, le tilleul, le châtaignier, etc.

bois de chauffage

Certains d’entre eux produisent trop de fumée et de crasse lors de la combustion, tandis que d’autres brûlent trop lentement. Dans les deux cas, cela conduit à un encrassement rapide de votre poêle. Privilégiez donc le chêne, le hêtre, ou le charme pour une combustion optimale et sans risque.

À lire Chauffage au bois : comment le rendre moins polluant pour l’environnement ?

La petite astuce qui change tout !

Quel que soit le bois ou les pellets que vous prévoyez d’utiliser, assurez-vous qu’ils sont aussi secs que possible. Il est recommandé d’opter pour un bois contenant moins de 20 % d’humidité. Sinon, lors de la combustion, l’appareil sera plus sali en raison de l’évaporation de l’eau, entraînant l’incrustation de résidus de crasse et de tanins de bois sur les parois.

Le tirage de votre appareil peut aussi causer un encrassement

Le tirage, qui désigne l’aspiration de la fumée par le conduit d’évacuation et son expulsion à l’extérieur, peut entraîner un encrassement de la vitre et des parois du poêle en cas de mauvais fonctionnement. Vous pouvez déterminer un problème de tirage si vous observez que votre poêle produit beaucoup de fumée, que cette fumée est trop dense, ou que le bois a du mal à se consumer.

Un mauvais tirage peut être causé par la différence de température entre l’intérieur de la maison et l’extérieur, ainsi que par l’encrassement de l’appareil. Il crée un cercle vicieux qui aggrave l’encrassement. N’oubliez pas d’entretenir régulièrement votre appareil !

N’oubliez pas d’entretenir votre appareil !

Afin de limiter le risque d’encrassement de votre poêle, pensez à effectuer un ramonage régulier. Négliger l’entretien de vos appareils de chauffage peut non seulement les encrasser, mais également les boucher, entraînant des risques d’intoxication et d’incendie qu’il vaut mieux éviter.

À lire Poêle à bois : ces 4 conseils que les pros n’aiment pas divulguer concernant son installation

Voilà donc les principaux éléments à prendre en compte pour éviter un encrassement éventuel de votre poêle. Préparez votre liste de vérification et commencez dès maintenant à inspecter l’état de votre installation. Mieux vaut prévenir que guérir dans ce genre de situations !

Partagez votre avis