Plancher bois 6 astuces pour une isolation thermique optimale !

Plancher bois : 6 astuces pour une isolation thermique optimale !

Afficher la table des matières Masquer la table des matières
4.7/5 - (13 votes)

Améliorer le confort et les performances énergétiques d’une habitation passe souvent par une attention insuffisante aux déperditions de chaleur par le sol, notamment dans le cas d’un plancher bois. Découvrez dans les paragraphes suivants comment isoler un tel sol et quels matériaux privilégier.

Les matériaux à privilégier pour isoler un plancher bois

Lorsque vous envisagez l’isolation d’un plancher bois, le choix du matériau isolant revêt une importance capitale. Voici les trois types d’isolants à privilégier :

Les mousses synthétiques

Légers et performants, des matériaux comme le polyuréthane et le polystyrène expansé sont idéaux, particulièrement pour une isolation thermique par le dessus.

À lire Isolation : pas écologique, nocive pour la santé, inutile ? Ces questions que beaucoup se posent !

Les laines minérales

La laine de roche et la laine de verre sont largement utilisées pour leurs excellentes propriétés isolantes. Disponibles sous forme de panneaux ou de rouleaux, elles offrent un bon rapport qualité-prix et sont relativement faciles à installer.

Les autres isolants d’origine naturelle

Écologiques et efficaces, des matériaux tels que la ouate de cellulose et le liège sont des options durables, adaptées à l’isolation thermique et acoustique d’un plancher bois

Les méthodes d’isolation pour un plancher bois

Selon vos besoins et la configuration de votre habitation, vous pouvez choisir parmi trois méthodes d’isolation :

  • Isolation par le dessus : l’isolant est posé sur le plancher existant et recouvert d’un revêtement de sol. Cette méthode convient aux pièces habitables.
  • Isolation par le dessous : l’isolant est installé sous le plancher bois, entre les solives, généralement adapté aux combles perdus.
  • Isolation entre les solives : l’isolant est placé entre les solives du plancher.

Alors, quelle méthode convient le mieux à votre intérieur ?

À lire Sur-isolation : est-ce une bonne idée de l’adopter ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ?

6 astuces pour un plancher bois bien isolé

Pour garantir une isolation optimale de votre plancher bois, découvrez dans les lignes qui suivent quelques astuces pertinentes.

Choisissez un matériau avec une haute résistance thermique 

Les isolants avec une haute valeur R sont plus efficaces pour éviter les pertes d’énergie. Attention toutefois à ne pas oublier de prendre en compte la configuration de votre habitation et de choisir un matériau adapté au type de la pièce à isoler.

Vérifiez l’étanchéité à air

Pour une isolation thermique efficace, pensez à mettre des mastics ou des bandes adhésives. Ceux-ci vous garantiront une pose hermétique.

Tenez compte de l’isolation acoustique

Certains isolants sont réputés pour être de bons isolants acoustiques et thermiques à la fois, tels que le liège et la fibre de bois.

À lire Isolation fenêtres et portes : le secret d’une maison confortable et économe

Faites attention aux ponts thermiques

Lorsque vous installerez votre isolant, veillez à ne pas laisser le moindre espace entre deux rouleaux ou panneaux.

Suivez les instructions du fabricant

Peu importe le matériau que vous choisirez, vous devez savoir qu’ils ne sont pas tous pareils. En effet, chacun d’eux nécessite une installation spécifique.

Préparez bien votre plancher

Avant de passer à l’installation, vous devez vous assurer que votre plancher bois soit parfaitement sec et propre.

Vous l’aurez donc compris, pour améliorer l’efficacité énergétique de votre plancher bois, optez pour les isolants naturels, les laines minérales ou encore les mousses synthétiques. Aussi, prenez en considération la résistance thermique, l’étanchéité à l’air et l’isolation acoustique du matériau.

À lire Isolation : pour quels matériaux opter en 2024 tout en profitant d’un bon rapport qualité/prix ?

Partagez votre avis