Ces 5 fausses idées reçues sur l’isolation des murs que vous devez bannir

Ces 5 fausses idées reçues sur l’isolation des murs que vous devez bannir

Afficher la table des matières Masquer la table des matières
4.9/5 - (31 votes)

Que ce soit en hiver ou en été, maintenir une température confortable dans votre logement est essentiel. Malheureusement, de nombreuses idées reçues circulent concernant l’isolation, et il est temps de clarifier la situation. Vous souhaitez en savoir plus ? Nous vous expliquons tout.

1. L’efficacité de l’isolation se traduit par l’épaisseur des murs

C’est inexact ! Les murs, quelle que soit leur épaisseur, ne sont pas des matériaux isolants. Selon les spécialistes, un isolant de seulement 10 cm peut être bien plus efficace qu’un mur épais de 50 cm. L’élément clé pour évaluer la qualité de votre isolation réside dans le choix du matériau isolant et son épaisseur.

Les matériaux utilisés dans ce cas, contrairement aux murs en parpaing ou en pierre, réduisent les pertes d’énergie et maintiennent une température idéale dans votre habitation. En outre, des murs épais augmentent l’inertie thermique de votre logement, lui permettant de conserver sa température.

À lire Isolation : pas écologique, nocive pour la santé, inutile ? Ces questions que beaucoup se posent !

2. Une bonne isolation thermique ne garantit pas automatiquement une isolation acoustique

C’est un mensonge ! Lorsque vous entreprendrez des travaux dans votre logement pour réduire les pertes d’énergie, il est crucial de choisir un bon matériau isolant. Cependant, cela n’améliorera pas nécessairement l’isolation acoustique. Pour que cette dernière soit optimale, il est essentiel d’investir dans des matériaux isolants phoniques spécifiques conçus pour réduire les nuisances sonores. Vous trouverez sur le marché des isolants à la fois acoustiques et thermiques, tels que la ouate de cellulose ou les aérogels.

3. L’isolation phonique n’est pas synonyme d’efficacité énergétique

C’est du pipeau ! Pour optimiser l’efficacité énergétique de votre logement, l’épaisseur de l’isolant est cruciale, comme expliqué précédemment. En revanche, pour une isolation acoustique optimale, il convient d’opter pour un isolant dense.

Il est recommandé de consulter un professionnel avant d’entreprendre de tels travaux. Si vous souhaitez réaliser des économies d’énergie et d’argent, le choix du type d’isolant que vous installerez est crucial. Il en va de même pour le type d’isolation, qu’elle soit intérieure ou extérieure.

4. Les isolants ne sont pas tous nuisibles à l’environnement

C’est faux ! Bien que de nombreux types d’isolants sur le marché soient nocifs pour l’environnement, d’autres, comme le bois, sont naturels et efficaces. Économique et écologique, le bois peut réduire vos factures tout en assurant une isolation optimale. En plus du bois, d’autres matériaux écologiques très efficaces existent, tels que les fibres végétales, la laine de chanvre et la laine de mouton. Il est donc tout à fait possible d’isoler son logement sans nuire à la planète, contrairement à ce que beaucoup de personnes ont tendance à croire.

À lire Sur-isolation : est-ce une bonne idée de l’adopter ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ?

5. Il faut isoler son logement en hiver seulement

Encore une fausse idée ! L’objectif de l’isolation est d’éviter les déperditions d’énergie vers l’extérieur et de maintenir une température optimale aussi bien en hiver qu’en été. En saison froide, elle permet de conserver votre habitation bien au chaud, tandis qu’en saison estivale, elle la garde fraîche.

En résumé, ne croyez pas tout ce que vous lisez sur internet concernant l’isolation et l’efficacité énergétique. Pour optimiser celle de votre logement, consultez un professionnel qui pourra vous conseiller sur le type d’isolant à choisir pour une bonne isolation thermique et phonique.

Partagez votre avis