Plancher froid ? Découvrez comment l'isoler sans dépasser votre budget !

Plancher froid ? Découvrez comment l’isoler sans dépasser votre budget !

Afficher la table des matières Masquer la table des matières
4.2/5 - (23 votes)

L’isolation du sol est une étape clé lors de la construction d’une maison. Elle permet de maintenir une température intérieure confortable, ainsi que prévenir l’accumulation de l’humidité. Dans cet article, nous vous présenterons les différents types d’isolation de sol, ainsi que les facteurs à prendre en considération pour choisir la plus adaptée à vos besoins.

Pourquoi s’embêter avec l’isolation du plancher ?

Même si les déperditions thermiques par le plancher ne sont pas aussi significatives, vous devez tout de même assurer une bonne isolation afin d’éliminer toute perte d’énergie et d’avoir une bonne isolation phonique. En effet, un plancher bien isolé permet d’éviter le passage du bruit d’un étage à un autre. Aussi, l’importance d’isoler un plancher au rez-de-chaussée ou au sous-sol est capitale, car elle permet de lutter contre les remontées humides. Ainsi, vous n’aurez pas à souffrir d’un plancher froid avec la possibilité de voir des moisissures s’y installer.

Isolation du plancher : on fait comment ?

Pour assurer une bonne isolation de plancher, il faut tenir compte de plusieurs facteurs, tels que la méthode utilisée, le type d’isolant choisi et sa situation. En effet, l’isolation d’un plancher de fondations sera différente de celle d’un plancher intermédiaire.

À lire Isolation : pas écologique, nocive pour la santé, inutile ? Ces questions que beaucoup se posent !

Les techniques d’isolation du plancher

Pour isoler un plancher existant, il y a trois techniques différentes. La première technique consiste à fixer un isolant sur la face inférieure du plancher. Il est également possible de poser un isolant sur le plancher et de le recouvrir d’un revêtement de sol. Quant à la troisième technique, elle consiste à mettre un isolant entre les éléments de structure du plancher. La technique choisie dépend du type de plancher. Il peut être bas sur terre-plein, intermédiaire entre les étages ou haut de grenier.

Choisir son isolant : la grande question

Le choix d’un isolant pour votre plancher dépend de plusieurs critères, notamment le respect de l’environnement, la sécurité incendie et la polyvalence. Parmi les trois grands types d’isolants disponibles sur le marché, les isolants naturels sont les plus écologiques. Ils sont fabriqués à partir de matériaux renouvelables comme le liège, la laine de coton ou la fibre de bois. Les isolants minéraux sont les plus adaptés pour prévenir les risques d’incendie. Ils sont composés de substances inorganiques comme la laine de verre, la laine de roche ou la vermiculite. Ces isolants offrent également une excellente performance thermique. Quant aux isolants synthétiques, ils sont les plus polyvalents. En effet, ils peuvent être utilisés pour isoler différents types de surfaces, comme les sols, les murs ou les toitures. Parmi ceux-ci, les plus courants sont le polystyrène et le polyuréthane.

Combien ça va me coûter, cette histoire ?

Si vous voulez avoir une idée approximative du coût des travaux d’isolation de votre plancher, la réponse n’est pas si simple qu’il n’y paraît. En effet, cela dépend de plusieurs facteurs, comme la surface du plancher à isoler, son type, du choix du matériau d’isolation et du coût de la main d’œuvre. Vous devez aussi prévoir un budget supplémentaire s’il s’agit de travaux de rénovation, pour retirer un revêtement existant, par exemple. Pour établir un budget approximatif, prévoyez une fourchette moyenne de 35 à 50 € le mètre carré.

Partagez votre avis